bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5 bandeau 6

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > EVENEMENTS DANS LE PAYS DE GEX ET LEMAN > Les expositions dans le Pays de Gex et la Région Léman

Les expositions dans le Pays de Gex et la Région Léman

  • Mis à jour : 17 octobre

PEINTURES - GRAVURES

FERNEY VOLTAIRE


- Exposition : « Les paradis perdus » de Valérie Giraud du jeudi 1er au mardi 27 octobre 2020 - Maison du Pays de Voltaire ) Ferney Voltaire

GENEVE


- Exposition L’ENFANT DANS L’ART SUISSE : D’AGASSE À HODLER jusqu’au 31 décembre 2020- Musée d’art et d’histoire/ Salles permanentes - De 11h à 18h, fermé le lundi
L’exposition retrace l’histoire des représentations de l’enfant dans l’art suisse entre 1830 et 1920 et pose un nouveau regard sur les collections du MAH. À partir du XVIIIe siècle, l’enfant commence à être considéré comme un être à part entière. Il entre dans le périmètre des préoccupations sociales, morales et politiques. Ses besoins, ses particularités, son éducation, sa santé, son hygiène font l’objet de réflexions chez les philosophes, les biologistes et les médecins. Les premiers romans d’éducation voient le jour avec l’Émile de Jean-Jacques Rousseau. Le thème atteint son apogée au XIXe siècle, autant dans la littérature avec les nouveaux personnages populaires comme Oliver Twist, Heidi ou Le Petit Lord Fauntleroy, que dans les arts plastiques.


- Exposition Nocturne jusqu’au 6 décembre - MAMCO , 10, rue des Vieux-Grenadiers - Plainpalais - Genève - https://www.mamco.ch/ Le MAMCO vous ouvre ses portes gratuitement de 18h à 21h

  • Exposition rétrospective "Olivier Mosset" (1er, 2ème et 3ème étages)
  • Expositions "Franz Mon, Traces d’articulations" et "Collection Joon Ya & Paul Devautour" (4ème étage)

SCULPTURE - CERAMIQUE


- Exposition - Théières en goguette | Naissance et évolution d’un art de vivre jusqu’au 1er novembre 2020 - Musée Ariana 10 avenue de la Paix (Nations) - Genève - https://cutt.ly/Yy7OX5F - Ouverture : 10:00 – 18:00 - Entrée libre
Née au début du 16e siècle en Chine, la théière va connaître une diffusion fulgurante. Cette exposition, conçue par la médiation culturelle, fait aussi appel à vos sens. Outre la vue, l’odorat rarement convié dans les musées est sollicité, sans compter quelques activités autour du goût. La diversité des styles, des décors ou des éléments ajoutés – prises, goulots ou anses – révèlent une mode en perpétuelle évolution.

PHOTOS

CAROUGE


- Exposition « Elles, dans l’objectif » d’Ernest Piccot du 19/09/20 au 07/03/21- Musée de Carouge, hors les murs, Boulevard des promenades - http://www.carouge.ch - 14:00 – 18:00 - entrée libre
Devenir une star le temps d’une pause, incarner une héroïne de cinéma lors de quelques poses apprêtées dans le studio du photographe. Repartir avec un souvenir immortalisé de cet instant hors du quotidien, Elles, ces femmes carougeoises l’ont vécu !

GENEVE


- Exposition FRED BOISSONNAS ET LA MÉDITERRANÉE Une odyssée photographique jusqu’au 31 janvier 2021 - Musée Rath - Place de Neuve (Centre) - Genève
http://institutions.ville-geneve.ch/fr/mah/preparer-sa-visite/lieux/musee-rath/ - Ouvert de 11h00 à 18h00 - Tarif : 15 CHF
Cette exposition est consacrée à l’œuvre du représentant le plus fécond de la « dynastie Boissonnas », Fred Boissonnas (1858 -1946). Elle met en valeur un pan de sa carrière à la fois méconnu et crucial : ses voyages en Méditerranée qu’il parcourt durant les trois premières décennies du XXe siècle à la recherche de la lumière, de la Grande Grèce et de l’Égypte indépendante, des lieux homériques et des paysages bibliques.


- Exposition « (In)visibles » du 3 au 31 octobre 2020 - Parc des Bastions - Prom. des Bastions 1, 1204 Genève - http://www.projetinvisibles.com
Découvrez l’exposition photographique (In)visibles au Parc des Bastions à Genève, qui souhaite donner de la visibilité aux personnes LGBTIQ+ [1]. Découvrez 21 histoires de couples et familles LGBTIQ+ témoignant de leur parcours de vie à Genève. Ils, elles et iels évoquent leurs craintes, leurs envies mais également leurs espoirs face à la société actuelle.


- Exposition José R. Cuervo-Arango : Mi Paisaje du 17 septembre au 15 novembre 2020 - Fondation Auer Ory pour la Photographie 10, rue du Couchant - Hermance - http://auer01.auerphoto.com - Ouvert au public sur rendez-vous uniquement. - Contact par téléphone : +41 (0)22 751 27 83 ou par e-mail : auer auerphoto.com.
www.auerphoto.com - Horaires = 10:00 – 17:00 - Entrée libre
Le photographe espagnol expose à la Fondation une série de tirages argentiques sur ses thèmes de prédilection : le paysage et la nature.


- Genève dans l’objectif de Valentine Mallet - Jusqu’au 31 décembre - Bibliothèque de Genève - Promenade des Bastions 1 (Centre) - Genève - http://www.bge-geneve.ch
Les photographies de Valentine Mallet (1862-1949) portent un regard sur les mutations rapides de Genève au tournant des XIXe et XXe siècles. —> Exposition virtuelle sur le blog de la Bibliothèque de Genève blog.bge-geneve.ch/valentine-mallet-laccrochage-depuis-votre-canape
Valentine Mallet pratique la photographie avec une véritable conscience historique. Elle immortalise les anciennes rues de Genève, tantôt désertes et montrées sans artifices, et tantôt noires de monde, parées pour un événement. Elle s’attache à documenter les monuments de la ville ayant survécu aux mutations urbaines tels que la Maison Tavel ou l’ancien Arsenal. Elle capte par son objectif les anciens moyens de transport, comme les charrettes, peu à peu remplacées par les tramways, ou les anciens métiers, comme les lavandières et porteurs d’eau, qui disparurent à mesure que l’eau courante fut installée dans les habitations. Son regard s’est également arrêté sur des sujets moins attendus tels que les démolitions, les anciens passages ou les arrière-cours vétustes, magnifiant ainsi des scènes singulières.


- Exposition « PIONNIERS DE LA PHOTOGRAPHIE en Suisse romande » - Collection Auer Ory du 1er septembre 2020 au 10 janvier 2021 - Maison Tavel - De 11h à 18h, fermé le lundi - Tarifs = Entrée : CHF 5.- / 3.- Libre jusqu’à 18 ans et le 1er dimanche du mois
Dès son invention en 1839, la photographie suscite l’engouement et la Suisse romande n’échappe pas à la règle. À Genève et Lausanne, des entrepreneurs audacieux ouvrent des magasins de matériel photographique et les premiers ateliers. En revenant aux fondamentaux de cet épisode sans précédent, cette exposition propose un voyage dans les années 1840 à 1860 grâce à une sélection d’œuvres de la Fondation Auer Ory. Le public pourra ainsi comprendre les polémiques liées à une invention considérée à ses débuts comme un simple procédé mécanique et redécouvrir la Suisse romande dans son ancienne topographie urbaine : rues sans voitures, paysages lacustres ou encore différents portraits. Des panoramas des Alpes aux sites de contrées lointaines, la photographie a aussi nourri l’amour de l’orientalisme, des découvertes archéologiques et de l’étude du passé. Autant de points de vue qui permettront à chacun d’éprouver le changement esthétique et formel que provoque l’arrivée de ces premières empreintes du réel.

EXPOSITIONS INSTALLATIONS ARTISTIQUES EN PLEIN AIR

DIVERS

CAROUGE


- Exposition " L’art bouddhique Therav ?da De Birmanie" - Centre Culturel Espace Diamono , 4bis rue des Moraines - http://www.espace-diamono.ch - Ouverture : Ma-Sa de 14h00 à 17h00 et sur RDV - Renseignements : téléphone : +41 22 548 37 33 - email : info espace-diamono.ch - www.espace-diamono.ch - Horaires = Ma-Sa : 14h00-17h00 - entrée libre
L’héritage artistique du Myanmar (Birmanie) s’étend sur plus de 12 siècles ; il est célèbre pour la diversité de sa création artistique et architecturale inspirée du bouddhisme pendant l’ère de rayonnement de la ville impériale de Pagan (10ème au 13ème siècle).
Dès son début, l’iconographie religieuse birmane a inclus des divinités hindoues et bouddhistes, ces dernières étant influencées par les doctrines Therav ?da et Mahayana. Ce mélange original de croyances et de divinités incorpore également des figures locales des vénérations païennes antérieures.
Avec cette collection nous présentons des pièces représentatives des diverses formes artistiques entre le 19ème et le 20ème siècle. Les pièces figuratives incluent des portes, des panneaux, des plafonniers avec paon (symbolisant le soleil) et lapin (symbolisant la lune), ou avec des ornements géométriques. D’autres objets illustrent des motifs floraux à but décoratif.

GENEVE


- Exposition "Les violences sexistes : de la fiction à la réalité" jusqu’au 30 octobre - Bibliothèque Filigrane, 67 rue de la Servette (Servette) - Genève - http://www.f-information.org
L’exposition met en perspective une sélection de planches de la BD Le Seuil de Fanny Vella (Éditions Big Pepper), des articles, et des vidéos pour mieux comprendre les mécanismes propres aux violences sexistes, les mythes qui les entourent, mais aussi et surtout, l’importance de les déconstruire.
L’exposition est visible pendant les horaires d’ouverture de la bibliothèque, mais également dans le cadre de visites guidée s(gratuites mais sur inscription) - samedi 17 octobre par Elise Jacqueson Maroni, responsable communication d’AVVEC (aide aux victimes de violence en couple) de 18h à 18h30, et de 18h45 à 19h15.


- Exposition vidéo « Chuchote, je ne t’entends pas » jusqu’au 23 octobre 2020 - La Makhno, place des Volontaires 4 (Jonction) - Genève - www.darksite.ch/makhno/
Photo pour cet événement
Une exposition collective de vidéos avec les oeuvres de :
- Constance Brosse et Oélia Gouret, avec Nelson Schaub / vimeo.com/csnbrss
- Julie Sando / juliesando.tumblr.com
- David Sentkar / vimeo.com/davidsentkar
Ouverture de 17h à 22h, du mardi au vendredi. Buvette et petite restauration sur place. Entrée gratuite


- Exposition sérigraphique TH3 jusqu’au 29 octobre 2020_ API, Rue du Vuache 25 - Genève - www.alachaine.ch - Ouvert de 18h00 à 22h00

  • « Ben-Comix » 8.10.20 / Illustrateur, dessinateur de presse, graphiste et bédéiste ; sa production exprime son état d’esprit et le bouillonnement des énergies qui président à l’élaboration de ses dessins, conduisant à faire surgir une vérité subtile et drôle dans une situation tristement banale. Ben précise qu’il garde toujours la liberté de s’amuser, il est proche des mouvement Lowbrow et pop surréaliste,
    son univers rejoint souvent la satire et l’humour, le message grave et un trait malicieux, il utilise un mode de détournements des images, des modèles stimulant l’esprit et libérant l’imagination !
  • « Cadenas le Book » 15.10.20 / Inviter un objet manufacturé comme égérie d’une exposition, est le propre de la programmation de l’API ( Association pour le Patrimoine Industriel).
    Il faut pour cela que cet objet soit chargé de sens et de mémoire, de beauté et de possibilités.
    Quand le collectif d’artistes TH3* a proposé judicieusement "Le CADENAS", et nous a présenté le magnifique ouvrage *"PADLOCK/CADENAS" avec les photos de Stéphane GROS et les textes de Nicolas KOULBERG, nous ne pouvions qu’ouvrir nos portes.
  • « Metro Gustavo » 22.10.20 / petite entreprise de lettres peintes à la main, artisan d’abord poète ensuite
    le lettré des lettres et des alphabets s’arme d’un pinceau et de patience
    pour leurs donner tonalité et caractère. Comme tout supports est bon à peindre, suivant la voie de ses ancêtres, il
    trouve toujours le moyen d’épouser la surface sur laquelle il intervient en
    lui redonnant vie et splendeur.


- Exposition « Mégalithes d’ici, Mégalithes d’ailleurs » - SEU - Salle d’exposition de l’UNIGE, 66 bd Carl-Vogt (Jonction) - http://www.unige.ch/expositions - 07:30 – 19:00 - Entrée libre
Depuis plus de 6000 ans et dans le monde entier, de nombreuses sociétés humaines bâtissent des architectures monumentales en pierre pour y déposer leurs morts ou vénérer les vivants. Les formes variées des monuments sont les traces visibles laissées par des communautés qui s’épanouissent d’une vallée à l’autre, voire d’un continent à l’autre, à des rythmes temporels différents. Pour ces communautés, l’architecture mégalithique résulte d’un choix culturel. Les archéologues s’efforcent de comprendre pour quels motifs ces sociétés ont investi autant d’énergie et de capital dans une architecture ostentatoire. Ces dolmens et menhirs avaient-ils pour but de conjurer la peur de la mort, d’honorer les défunts ou d’impressionner les vivants ? Cette exposition présente les travaux menés par le Laboratoire d’archéologie préhistorique et anthropologie (Faculté des sciences) dans différentes zones géographiques : le bassin genevois, la Bretagne et le Akkar au nord du Liban. Trois zones d’intérêt pour comprendre le mégalithisme dans le monde.

- Exposition "Les violences sexistes : de la fiction à la réalité" du 15 septembre au 30 octobre - Bibliothèque Filigrane, 67 rue de la Servette (Servette) - http://www.f-information.org - Horaire = 14:00 – 18:00 - entrée libre
L’exposition met en perspective une sélection de planches de la BD Le Seuil de Fanny Vella (Éditions Big Pepper), des articles, et des vidéos pour mieux comprendre les mécanismes propres aux violences sexistes, les mythes qui les entourent, mais aussi et surtout, l’importance de les déconstruire. L’exposition est visible pendant les horaires d’ouverture de la bibliothèque, mais également dans le cadre de visites guidée s(gratuites mais sur inscription) :

  • mercredi 30 septembre, par Valérie Vuille, directrice de DécadréE de 18h à 18h30, et de 18h45 à 19h15
  • samedi 17 octobre par Elise Jacqueson Maroni, responsable communication d’AVVEC (aide aux victimes de violence en couple) de 18h à 18h30, et de 18h45 à 19h15.

- Exposition GILBERT ALBERT _ Joaillier de la nature jusqu’au 15 novembre 2020 - Musée d’art et d’histoire - De 11h à 18h, fermé le lundi
Héritier des courants nés autour de 1900 et précurseur du bijou d’auteur contemporain par l’emploi de nouveaux matériaux, le style du joaillier genevois Gilbert Albert (1930-2019) s’ancre dans la Nature. L’exposition propose d’explorer ce lien, en faisant appel à des collections « naturalistes » (cristaux, coraux, fossiles, pierres brutes et fines, scarabées….) ainsi qu’à des pièces phares de la bijouterie moderne conservées au MAH. Celles-ci situeront la production de Gilbert Albert parmi des sources d’inspiration évidentes ou plus subtiles. Car si le maître, témoin critique de la société, est connu pour ses « coups de griffe » et ses « billes interchangeables », la déclinaison de ses « écritures » (or perlé, froissé, ciselures naturelles ou empreintes...) offre une vision renouvelée de la parure, à la fois baroque et savante. L’exposition s’appuie sur un important corpus donné au musée en 2016 par la Fondation Gilbert Albert.