Palmarès FIFOG 2019

  • Mis à jour : 6 mai

1. PALMARÈS LONGS-MÉTRAGES
Le jury de la compétition longs-métrages est composé de Tassadit Mandi (actrice), Juanita Wilson (réalisatrice), Nadia Kaci (actrice), Mohammed Belghouat (directeur de festival), Nejib Belhassen (acteur) et Laurent Nègre (réalisateur).
- Le Prix FIFOG D’OR est décerné au film « DRESSAGE » de Pooya Badkoobeh (Iran)
Synopsis =
Plus par ennui que par nécessité, Golsa et ses amis braquent la caisse d’une supérette. En faisant les comptes, ils réalisent qu’ils ont laissé la vidéo de la caméra de sécurité derrière eux. Quelqu’un doit retourner sur les lieux du crime pour la récupérer.


- Le Prix FIFOG D’ARGENT est décerné au film « FATWA » de Mahmoud ben Mahmoud (Tunisie)
Synopsis =
Brahim Nadhour, un tunisien installé en France depuis son divorce, rentre à Tunis pour enterrer son fils Marouane, mort dans un accident de moto. Il découvre que Marouane militait au sein d’une organisation salafiste et décide de mener son enquête pour identifier les personnes qui l’ont endoctriné. Peu à peu, il en vient à douter des circonstances de sa mort.

La Mention spéciale est attribuée au film A GENOUX LES GARS d’Antoine Desrosières (France)

2. PALMARÈS DE LA CRITIQUE
Le jury du Prix de la Critique est composé des journalistes critiques Catherine Fiankan-Bokonga, Dorra Megdiche et Emmanuel Deonna.
- Le prix FIFOG D’OR DE LA CRITIQUE est décerné au film « PHOTOCOPY » de Tamer Ashry (Egypte)


-  La Mention spéciale a été attribuée au film « L’HOMME ET LA TOMBE » de Joud Saïd (Syrie)

3. PALMARÈS DOCUMENTAIRES
Le jury du Prix documentaire est composé d’ Annemiek Van Gorp (productrice), Mahmoud Jemni (réalisateur) et René Goosens (producteur).
- Le Prix FIFOG D’OR est décerné au documentaire « AU TEMPS OU LES ARABES DANSAIENT » de Jawad Rhalib (Belgique)
Synopsis =
Après la vague de terreur provoquée par l’islamofascisme de Daech, Jawad Rhalib questionne les nombreuses facettes de la culture arabe qui ont tristement été oubliées par les médias occidentaux et du Moyen-Orient. L’amour de la danse et de la musique, mais aussi la littérature, la philosophie et la science. Ces aspects, volontiers ignorés par les racistes, les fondamentalistes et les fanatiques, ont pourtant toujours fait partie de l’identité arabe. Le film présente des extraits pleins d’humour de discours du président Nasser interpellant les Frères musulmans sur leur volonté d’imposer le hijab à toutes les Égyptiennes, évoque la complexité qui se cache derrière une adaptation sur scène de Soumission, le roman controversé de Michel Houellebecq, et évoque les nombreux enjeux autour de l’identité de genre dans les sociétés arabes. Une interrogation de la façon dont le fascisme islamique a étouffé la liberté de création et les valeurs progressistes de la société arabe. Le film explore avec gaieté une réalité subtile et multiple, dans l’espoir de lendemains meilleurs. Un rappel de ce qui existe encore et de ce qui peut encore être fait.


-  Le Prix FIFOG D’ARGENT est décerné au documentaire « RESTER VIVANTS » de Pauline Beugnies (Belgique)
Synopsis =
Rester Vivants raconte l’histoire de quatre jeunes Égyptiens, depuis la révolution de 2011 jusqu’au cinquième anniversaire du soulèvement, en janvier 2016, dans l’Égypte du Maréchal Sissi. Eman, Soleyfa, Ammar et Kirilos. Une soeur musulmane rebelle forcée à l’exil, une activiste qui découvre la maternité et se sent muselée, un artiste laïque totalement dévoué à la cause révolutionnaire et un chrétien copte qui interroge les opinions qu’on lui dictait depuis toujours. Tous les quatre, ils se penchent sur leur propre histoire, leur propre image, et partagent leurs sentiments sur la situation actuelle. En cinq ans, ils ont évolué, traversé des crises, et dû faire face à des choix décisifs, pas forcément en ligne avec leurs idéaux de départ.


- La Mention spéciale est attribuée aux documentaires « M » de Yolande Zauberman (France) et « WE COULD BE HEROES » de Hind Bensari (Maroc, Tunisie)

4. PALMARÈS COURTS-MÉTRAGES
Le jury de la compétition Courts-métrages est composé d’Anaëlle Morf (réalisatrice), Hakim Traïdia (acteur et réalisateur) et Zedek Mouloud (compositeur et chanteur).
- Le Prix FIFOG D’OR est décerné au film « GAUCHE DROITE » de Moutii Dridi (Tunisie)


-  Le Prix FIFOG D’ARGENT est décerné au film « HEVI » de Mohammed Shaikhow (Syrie, France, Qatar)


-  La Mention spéciale est attribuée au film « THE SNAIL » de Mohammed Towrivarian (Iran)