Palmarès du Festival de Cannes 2019

  • Mis à jour : 26 mai

Pendant 12 jours, le 72e Festival de Cannes a célébré des artistes et des films de tous horizons, faisant du cinéma une fête de découvertes et de retrouvailles partagées aux quatre coins du monde. Sur la scène du Grand Théâtre Lumière, le maître de Cérémonie, Edouard Baer, a accueilli le Jury des Longs Métrages présidé par Alejandro Gonzalez Iñárritu, pour l’annonce du Palmarès 2019.

LONGS MÉTRAGES

PALME D’OR

- « GISAENGCHUNG » (Parasite) réalisé par BONG Joon-Ho
Synopsis =
Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit a ? se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne...

GRAND PRIX

- « ATLANTIQUE » réalisé par Mati DIOP
Synopsis =
Dans une banlieue populaire de Dakar, les ouvriers du chantier d’une tour futuriste, sans salaire depuis des mois, décident de quitter le pays par l’océan pour un avenir meilleur. Parmi eux se trouve Souleiman, l’amant d’Ada, promise à un autre. Quelques jours après le départ des garçons, un incendie dévaste la fête de mariage de la jeune femme et de mystérieuses fièvres s’emparent des filles du quartier. Ada est loin de se douter que Souleiman est revenu…

PRIX DE LA MISE EN SCÈNE

- « LE JEUNE AHMED » réalisé par Jean-Pierre & Luc DARDENNE
Synopsis =
En Belgique, aujourd’hui, le destin du Jeune Ahmed, 13 ans, pris entre les idéaux de pureté de son imam et les appels de la vie.

PRIX DU JURY EX-ÆQUO

- « LES MISÉRABLES » réalisé par Ladj LY
Synopsis =
Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes...

- « BACURAU » réalisé par Kleber MENDONÇA FILHO & Juliano DORNELLES
Synopsis =
Dans un futur proche… Le village de Bacurau dans le sertão brésilien fait le deuil de sa matriarche Carmelita qui s’est éteinte à 94 ans. Quelques jours plus tard, les habitants remarquent que Bacurau a disparu de la carte.

PRIX D’INTERPRÉTATION MASCULINE

Antonio BANDERAS dans « DOLOR Y GLORIA » réalisé par Pedro ALMODÓVAR

PRIX D’INTERPRÉTATION FÉMININE

Emily BEECHAM dans« LITTLE JOE » réalisé par Jessica HAUSNER

PRIX DU SCÉNARIO

Céline SCIAMMA pour « PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU »

MENTION SPÉCIALE

Elia SULEIMAN pour « IT MUST BE HEAVEN »

COURTS MÉTRAGES

PALME D’OR

- « THE DISTANCE BETWEEN US AND THE SKY » réalisé par Vasilis KEKATOS

CAMÉRA D’OR

- « NUESTRAS MADRES » réalisé par César DÍAZ présenté dans le cadre de LA SEMAINE DE LA CRITIQUE