Sélection du Festival de Cannes 2020

  • Mis à jour : 4 juin

Le mercredi 3 juin à 18h, Pierre Lescure et Thierry Frémaux ont présenté les contours de la 73e édition du Festival de Cannes depuis l’UGC Normandie à Paris.

À cette occasion, Thierry Frémaux, Délégué général du Festival, a révélé la Sélection officielle 2020 composée de 56 films qui seront accompagnés par le Festival lors de leur sortie en salles et de leur présentation dans certains festivals.
Le 73e Festival de Cannes n’a pas eu lieu mais il existe. « Il n’a jamais été question pour nous d’annuler », comme Thierry Frémaux le fait avec constance depuis trois mois, dans un long communiqué transmis aux médias, rappelant que le festival avait dû s’incliner deux fois sous la pression des événements extérieurs – la seconde guerre mondiale et Mai 1968. « Si le Festival international du film ne pouvait prendre sa forme habituelle, il fallait pour nous qu’il se présente autrement. Mais pas qu’il disparaisse. »

LES FIDÈLES (ou déjà venus au moins une fois en Sélection officielle)

- « THE FRENCH DISPATCH » de Wes Anderson (USA) - 1h43
Synopsis = The French Dispatch met en scène un recueil d’histoires tirées du dernier numéro d’un magazine américain publié dans une ville française fictive du 20e siècle

- « ÉTÉ 85 » de François Ozon (France) - 1h40
Synopsis = L’été de ses 16 ans, Alexis, lors d’une sortie en mer sur la côte normande, est sauvé héroïquement du naufrage par David, 18 ans. Alexis vient de rencontrer l’ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu’un été ? L’été 85..

- « ASA GA KURU » (True Mothers) de Naomi Kawase (Japon) - 2h20
Synopsis = L’histoire d’un jeune couple, Satoko et son mari Kiyokazu, qui, après une longue et pénible expérience du traitement de l’infertilité, ont choisi de passer par l’adoption pour avoir leur propre enfant. Six ans après avoir adopté un petit garçon, ils reçoivent un appel téléphonique menaçant d’une femme nommée Hikari, qui prétend être la mère biologique de l’enfant et qui est prête à leur extorquer de l’argent à tout prix.

- « LOVERS ROCK » de Steve McQueen (Royaume-Uni) - 1h08
Synopsis = Un long métrage historique qui se déroule au cœur de la communauté noire à Londres dans les années 1970.

- « MANGROVE » de Steve McQueen (Royaume-Uni) - 2h04
Synopsis = Un long métrage sur le harcèlement policier.

- « DRUK » (Another Round) de Thomas Vinterberg (Danemark) - 1h55
Synopsis = Un groupe de professeurs décident de boire en continu pendant leurs heures de travail, avec de graves conséquences à la clé

- « ADN » (DNA) de Maïwenn (Algérie / France) - 1h30
Synopsis = Un film représentant la France et l’Algérie grâce à la double origine de la cinéaste Maïwenn. La réalisatrice nous invite à une exploration de ses racines.

- « LAST WORDS » de Jonathan Nossiter (USA) - 2h06
Synopsis = En 2085, la Terre n’est plus qu’un immense désert. Les derniers survivants se rejoignent à Athènes, appelés par un ultime espoir...
Et si l’Humanité parvenait à trouver la plénitude alors même que tout s’écroule et qu’elle est condamnée ?
L’histoire étonnante de la fin du monde, vécue de manière tendre et joyeuse, par les cinq derniers êtres humains.

- « HEAVEN : TO THE LAND OF HAPPINESS » de IM Sang-Soo (Corée du Sud) - 1h40
Synopsis = Un buddy movie épique et réjouissant.

- « EL OLVIDO QUE SEREMOS » (Forgotten we’ll be) de Fernando Trueba (Espagne) - 2h16
Synopsis =

- « PENINSULA de YEON » Sang-Ho (Corée du Sud) - 1h54
Synopsis = Une suite au Dernier train pour Busan.
4 ans après « Dernier train pour Busan », il ne reste que des zombies dans la péninsule. Un groupe de soldats forcés d’y retourner découvrent que des survivants non contaminés se sont regroupés dans une bande bien plus dangereuse que les zombies...

- « IN THE DUSK » (Au crépuscule) de Sharunas BARTAS (Lituanie) - 2h06
Synopsis = Lituanie, 1948. La guerre est terminée, mais le pays vit dans le misère. Ounté a 19 ans et fait partie du mouvement des Partisans qui résistent à l’occupation soviétique. Il ne se battent pas à armes égales, mais c’est de cette lutte désespérée que dépend l’avenir de tout un peuple. À l’âge oui l’on découvre encore la vie et l’amour, Ounté va aussi découvrir la violence et la traîtrise. Les lignes se brouillent entre la passion bouillante de sa propre jeunesse et la cause pour laquelle il se bat : il va s’y investir tout entier, quitte à y perdre son innocence, et sa vie.

- « DES HOMMES » (Home Front) de Lucas BELVAUX (Belgique) - 1h40
Synopsis = Ils ont été appelés en Algérie au moment des " événements " en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Rabut, Février et d’autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leurs vies. Mais parfois il suffit de presque rien, d’une journée d’anniversaire en hiver, d’un cadeau qui tient dans la poche, pour que quarante ans après, le passé fasse irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier.

- « THE REAL THING » de Kôji Fukada (Japon) - 3h
Synopsis = Un jeune homme travaillant dans une entreprise de feux d’artifices sauve une jeune femme mystérieuse d’un accident sur un passage à niveau. Il ne sait pas encore à quel point elle va bouleverser sa vie.

LES NOUVEAUX VENUS

- « PASSION SIMPLE » de Danielle Arbid - (Liban) - 1h36
Synopsis = À partir du mois de septembre l’année dernière, je n’ai plus rien fait d’autre qu’attendre un homme : qu’il me téléphone et qu’il vienne chez moi. Tout de lui m’a été précieux, ses yeux, sa bouche, son sexe, ses souvenirs d’enfant, sa voix...

- « A GOOD MAN » de Marie Castille Mention-Schaar (France) - 1h47
Synopsis = Aude et Benjamin s’aiment et vivent ensemble depuis 6 ans. Aude souffre de ne pas pouvoir avoir d’enfant alors Benjamin décide que c’est lui qui le portera. Car avant de s’appeler Benjamin, il s’appelait Sarah.

- « LES CHOSES QU’ON DIT, LES CHOSES QU’ON FAIT » de Emmanuel Mouret (France) - 2h
Synopsis = Daphné, enceinte de trois mois, est en vacances à la campagne avec son compagnon François. Il doit s’absenter pour son travail et elle se retrouve seule pour accueillir Maxime, son cousin qu’elle n’avait jamais rencontré. Pendant quatre jours, tandis qu’ils attendent le retour de François, Daphné et Maxime font petit à petit connaissance et se confient des récits de plus en plus intimes sur leurs histoires d’amour présentes et passées...

- « SOUAD » de Ayten Amin (Égypte) 1h30
Synopsis = Après le suicide de Souad, sa jeune soeur se lance à la recherche de réponses...

- « LIMBO » de Ben Sharrock (Royaume-Uni) - 1h53
Synopsis = La vie d’un groupe de sans-papiers restés bloqués dans un port.

- « ROUGE » (Red Soil) de Farid Bentoumi (France) - 1h26
Synopsis = Nour vient d’être embauchée comme infirmière dans l’usine chimique où travaille son père, délégué syndical et pivot de l’entreprise depuis toujours. Alors que l’usine est en plein contrôle sanitaire, une jeune journaliste mène l’enquête sur la gestion des déchets. Les deux jeunes femmes vont peu à peu découvrir que cette usine, pilier de l’économie locale, cache bien des secrets. Entre mensonges sur les rejets polluants, dossiers médicaux trafiqués ou accidents dissimulés , Nour va devoir choisir entre se taire ou trahir son père et faire éclater la vérité.

- « SWEAT » de Magnus Von Horn (Suède) - 1h40
Synopsis = Trois jours dans la vie de la coach de fitness Sylwia Zajac, une célébrité des réseaux sociaux entourée d’employés et d’admirateurs fidèles, mais qui recherche simplement calme et intimité.

- « TEDDY » de Ludovic et Zoran Boukherma (France) - 1h28
Synopsis = Dans les Pyrénées, un loup attise la colère des villageois.Teddy, 19 ans, sans diplôme, vit avec son oncle adoptif et travaille dans un salon de massage. Sa petite amie Rebecca passe bientôt son bac, promise à un avenir radieux. Pour eux, c’est un été ordinaire qui s’annonce. Mais un soir de pleine lune, Teddy est griffé par une bête inconnue. Les semaines qui suivent, il est pris de curieuses pulsions animales…

- « FEBRUARY » (Février) de Kamen Kalev (Bulgarie) - 2h05
Synopsis = La vie d’un homme à huit, dix-huit et quatre-vingt-deux ans : dans son village, en dehors du village, dans l’ardeur du soleil et la neige glaciale. Le cours de sa vie monotone semble écrit d’avance et privée de sens. Et malgré tout, une force invisible existe en lui et d’une manière mystérieuse le pousse en avant, vers la mort…

- « AMMONITE » de Francis Lee (Royaume-Uni) - 2h
Synopsis = 1840. Mary Anning fut une paléontologue renommée mais vit aujourd’hui modestement avec sa mère sur la côte sud et sauvage de l’Angleterre. Mary glane des ammonites sur la plage et les vend à des touristes fortunés. L’un d’eux, en partance pour un voyage d’affaires, lui demande de prendre en pension son épouse convalescente, Charlotte. C’est le début d’une histoire d’amour passionnée qui défiera toutes les barrières sociales et changera leurs vies à jamais.

- « UN MÉDECIN DE NUIT » de Elie Wajeman (France) - 1h40
Synopsis = Mikael est médecin de nuit. Entre deux patients des quartiers difficiles, il soigne ceux que personne ne veut voir : les toxicos, les sans abris... Sa vie est en morceaux. Surtout avec un cousin pharmacien qui lui fait faire des fausses ordonnances de Subutex. En une nuit, il entreprend de se sortir de ce trafic et de reconstruire sa vie. Mais le prix à payer sera lourd.

- « ENFANT TERRIBLE » de Oskar Roehler (Allemagne) - 2h14
Synopsis = A l’âge de 22 ans, Rainer Werner Fassbinder bouleverse la production de l’antithéâtre de Munich en 1967. Les personnes présentes n’auraient jamais pu imaginer que ce jeune rebelle deviendrait l’un des cinéastes les plus importants du pays.

- « NADIA, BUTTERFLY » de Pascal Plante (Canada) - 1h46
Synopsis = Un long métrage sur la retraite sportive d’une nageuse.

- « HERE WE ARE » de Nir Bergman (Israël) - 1h34

UN FILM À SKETCHES

- « SEPTET : THE STORY OF HONG KONG » de Ann Hui, Johnnie TO, Tsui Hark, Sammo
Synopsis = Hung, Yuen Woo-Ping et Patrick Tam - 1h53
Un film à sketchs sur l’histoire de Hong Kong produit par Johnnie To, avec comme réalisateurs Ann Hui, Sammo Kam-Bo Hung, Ringo Lam, Patrick Tam, Johnnie To, Hark Tsui, John Woo, Woo-Ping Yuen.

LES PREMIERS FILMS

-  « FALLING » de Viggo Mortensen (USA) - 1h52
Synopsis = John Petersen vit en Californie avec son compagnon Eric et leur fille adoptive Monica. Son père Willis, fermier, appartient à un monde beaucoup plus traditionnel, loin des nouveaux codes familiaux. Au moment de prendre sa retraite, Willis décide de se rapprocher de sa famille et John l’accueille chez eux. Si Willis peut ainsi se rapprocher de sa petite-fille Monica, les blessures du passé vont se rouvrir chez John et sa sœur Sarah.

- « PLEASURE » de Ninja Thyberg (Suède) - 1h45 -
Synopsis = Dans les coulisses du tournage d’un film pornographique, les acteurs s’entraînent à adopter différentes positions. Une rumeur circule comme quoi l’une des actrices ferait un ”double anal”, une pratique assez exigeante et difficile. Un film surprenant qui se déroule sur un lieu de travail bien particulier.

- « SLALOM » de Charlène Favier (France) - 1h32
Synopsis = Lyz, 15 ans, qui vient d’intégrer une prestigieuse section ski-études du lycée de Bourg-Saint-Maurice. Fred, ex-champion et désormais entraineur, a décidé de tout miser sur sa nouvelle recrue. Lyz, galvanisée par le soutien de Fred, s’investit à corps perdu et va de succès en succès. A 15 ans, on n’a aucune limite tant physique qu’émotionnelle. Lyz bascule sous l’emprise absolue de Fred. L’énergie explosive de l’adolescence donnera-t-elle à Lyz la force de regagner sa liberté ?

- « CASA DE ANTIGUIDADES » (Memory House) de Joao Paulo Miranda Maria (Brésil) - 1h27

- « BROKEN KEYS » (Fausse note) de Jimmy Keyrouz (Liban) - 1h30
Synopsis = Un pianiste tente de quitter son village du Moyen-Orient dans lequel la vie moderne et la musique ont été bannis.

- « IBRAHIM » de Samir Guesmi (France) - 1h20
Synopsis = Un film poignant du comédien et réalisateur français Samir Guesmi sur la relation père-fils.

- « BEGINNING » (Au commencement) de Déa Kulumbegashvili (Géorgie) - 2h10

- « GAGARINE » de Fanny Liatard, Jérémy Trouilh (France) - 1h35
Synopsis =
Youri, 16 ans, a grandi a ? Gagarine, immense cite ? de briques rouges d’Ivry-sur-Seine, ou ? il re ?ve de devenir cosmonaute. Quand il apprend qu’elle est menace ?e de de ?molition, Youri de ?cide de rentrer en re ?sistance. Avec la complicite ? de Diana, Houssam et des habitants, il se donne pour mission de sauver la cite ?, devenue son " vaisseau spatial ".

- « 16 PRINTEMPS » de Suzanne Lindon (France) - 1h13
Synopsis = Suzanne a seize ans. Elle s’ennuie avec les gens de son âge. Tous les jours pour aller au lycée, elle passe devant un théâtre. Elle y rencontre un homme plus vieux qu’elle qui devient son obsession. Grâce a ? leur différence d’âge, ils pensent ne plus s’ennuyer ensemble et tombent amoureux. Mais Suzanne sent qu’elle risque de passer a ? côté de sa vie, celle de ses seize ans qu’elle avait tant de mal a ? vivre comme les autres.

- « VAURIEN » de Peter Dourountzis (France) - 1h35
Synopsis = Djé de ?barque a ? Paris sans un sou, avec pour seule arme son charme. Il saisit chaque opportunite ? pour travailler, aimer, dormir. Et tuer.

- « GARÇON CHIFFON » de Nicolas Maury (France) - 1h48
Synopsis = Jérémie, la trentaine, peine à faire décoller sa carrière de comédien. Sa vie sentimentale est mise à mal par ses crises de jalousie à répétition et son couple bat de l’aile. Il décide alors de quitter Paris et de se rendre sur sa terre d’origine, le Limousin, où il va tenter de se réparer auprès de sa mère...

- « SI LE VENT TOMBE » (Should the Wind Fall) de Nora Martirosyan (Arménie) - 1h40
Synopsis = Alain, un Français auditeur international, vient expertiser l’aéroport d’une République auto-proclamée du Caucase, afin de donner le feu vert à sa réouverture.? Edgar, un petit garçon du coin, erre autour de l’aéroport et se livre à un étrange commerce.? L’homme et l’enfant finissent par se rencontrer...

- « JOHN AND THE HOLE » de Pascual Sisto (USA) - 1h38
Synopsis = Un film très visuel sur un scénario du scénariste d’Alejandro González Iñárritu.

- « STRIDING INTO THE WIND » (Courir au gré du vent) de WEI Shujun (Chine) - 2h36
Synopsis = Un long métrage sur la jeunesse chinoise.

- « THE DEATH OF CINEMA AND MY FATHER TOO » (La Mort du cinéma et de mon père aussi) de Dani Rosenberg (Israël) - 1h40

3 DOCUMENTAIRES

- « EN ROUTE POUR LE MILLIARD » (The Billion Road) de Dieudo Hamadi (Rép. Démocratique du Congo) - 1h30

- « THE TRUFFLE HUNTERS » de Michael Dweck et Gregory Kershaw (USA) - 1h24

- « 9 JOURS À RAQQA » de Xavier de Lauzanne (France) - 1h30
Synopsis = Leila Mustapha est kurde et syrienne. Son combat, c’est Raqqa, ancienne capitale de l’état islamique de trois cent mille habitants, réduite à un champs de ruine après la guerre. Ingénieure de formation, maire à tout juste 30 ans, plongée dans un monde d’homme, elle a pour mission de reconstruire sa ville, de réconcilier, et d’y instaurer la démocratie. Une mission hors normes. Une écrivaine française traverse l’Irak et la Syrie pour venir à sa rencontre. Dans cette ville encore dangereuse, elle a 9 jours pour vivre avec Leila et raconter son histoire dans un livre.

5 COMÉDIES

-  « ANTOINETTE DANS LES CÉVÈNNES » de Caroline Vignal (France) - 1h35
Synopsis = Des mois qu’Antoinette attend l’été et la promesse d’une semaine en amoureux avec son amant, Vladimir. Alors quand celui-ci annule leurs vacances pour partir marcher dans les Cévennes avec sa femme et sa fille, Antoinette ne réfléchit pas longtemps : elle part sur ses traces ! Mais à son arrivée, point de Vladimir - seulement Patrick, un âne récalcitrant qui va l’accompagner dans son singulier périple…

- « LES DEUX ALFRED » de Bruno Podalydès (France) - 1h30
Synopsis = Alexandre est cho ?meur et interdit bancaire. Alors que sa femme Albane est en mission sur un sous-marin nucle ?aire, il doit s’occuper seul de leurs deux jeunes enfants. Alexandre a deux mois pour trouver du travail et prouver qu’il est capable de s’occuper de ces derniers.

- « UN TRIOMPHE » (The big hit) de Emmanuel Courcol (France) - 1h40
Synopsis = Etienne, acteur en galère, accepte, pour boucler ses fins de mois, d’animer un atelier de théâtre dans une prison.

- « L’ORIGINE DU MONDE » de Laurent Lafitte (France) - 1er film
Synopsis = Jean-Louis réalise en rentrant chez lui que son coeur s’est arrêté. Plus un seul battement dans sa poitrine, aucun pouls, rien. Pourtant, il est conscient, il parle, se déplace. Est-il encore vivant ? Est-il déjà mort ? Ni son ami vétérinaire Michel, ni sa femme Valérie ne trouvent d’explication à cet étrange phénomène. Alors que Jean-Louis panique, Valérie se tourne vers Margaux, sa coach de vie, un peu gourou, pas tout à fait marabout, mais très connectée aux forces occultes. Et elle a une solution qui va mettre Jean-Louis face au tabou ultime...

- LE DISCOURS de Laurent Tirard (France) - 1h27
Synopsis = Un dîner de famille, un porte-serviette en forme de bite, et une conversation autour du chauffage au sol. Qui n’a jamais éprouvé le besoin dans un dîner de famille plombant, de s’évader dans ses pensées ? Qui n’a jamais été mis en " pause ", et attendu fébrilement un sms de réconciliation ? Et qui n’a jamais été pris d’une montée d’angoisse à l’idée de devoir faire un discours pour un mariage d’un de ses proches ? Pour Adrien, ce soir, c’est la totale, il coche toutes les cases.

4 FILMS D’ANIMATION

- AYA TO MAJO (Earwig and the Witch) de Gorô Miyazaki (Japon) - 1h22
- FLEE de Jonas Poher Rasmussen (Danemark) - 1h30
- JOSEP de Aurel (France) - 1h20 - 1er film
- SOUL de Pete Docter (USA) - 1h30