bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4 bandeau 5 bandeau 6

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > EVENEMENTS CINEMA > Les sorties > Sorties 2020 > Sorties cinéma du 9 septembre 2020

Sorties cinéma du 9 septembre 2020

  • Mis à jour : 6 octobre

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du Mercredi 9 septembre 2020

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation 4/5

- « LA DARONNE »
9 septembre 2020 / 1h 46min / Policier, Comédie - De Jean-Paul Salomé - Avec Isabelle Huppert, Hippolyte Girardot, Farida Ouchani - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.0/5
Note du public : 3.4/5

Synopsis  :
Patience Portefeux est interprète judiciaire franco-arabe, spécialisée dans les écoutes téléphoniques pour la brigade des Stups. Lors d’une enquête, elle découvre que l’un des trafiquants n’est autre que le fils de l’infirmière dévouée qui s’occupe de sa mère. Elle décide alors de le couvrir et se retrouve à la tête d’un immense trafic ; cette nouvelle venue dans le milieu du deal est surnommée par ses collègues policiers "La Daronne".

Critique : Télérama par Frédéric Strauss
Isabelle Huppert palpe les billets et emmène allègrement cette comédie tonique.

- « ADOLESCENTES »
9 septembre 2020 / 2h 15min / Documentaire - De Sébastien Lifshitz - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 4.2/5
Note du public : 4.1/5

Synopsis  :
Emma et Anaïs sont inséparables et pourtant, tout les oppose. Adolescentes suit leur parcours depuis leur 13 ans jusqu’à leur majorité, cinq ans de vie où se bousculent les transformations et les premières fois. A leur 18 ans, on se demande alors quelles femmes sont-elles devenues et où en est leur amitié. A travers cette chronique de la jeunesse, le film dresse aussi le portrait de la France de ces cinq dernières années.

Critique : Télérama par Frédéric Strauss
Le passé est déjà lourd à porter, l’avenir est plein de questionnements qui n’ont rien de léger non plus. Entre les deux, il y a le présent, un peu étroit et inconfortable, qui confronte Anaïs et Emma à leur solitude. C’est là que le film et la vie se jouent, là que les filles tiennent bon. Les voir s’affirmer contre vents et marées est rassurant, réjouissant, galvanisant.

- « YUKI, LE SECRET DE LA MONTAGNE MAGIQUE »
9 septembre 2020 / 1h 29min / Animation, Aventure, Famille - De Tadashi Imai - Nationalité Japonais

Notes et critiques
Note de la presse : 3.5/5
Note du public : /5

Synopsis  :
A partir de 8 ans
Yuki vit au ciel avec ses grands-parents, qui veillent sur la Terre. L’année de ses 13 ans, elle est envoyée chez les humains pour faire revenir la paix. Elle aura un an pour mener à bien sa mission, au risque d’être transformée en un sombre vent hurlant. Confrontée au mauvais sort des habitants d’un village du Japon féodal, elle découvre que la cause de tous leurs maux est bien plus mystérieuse que ce que l’on croit...

Critique : Télérama par Nicolas Didier
Le cinéaste, marxiste, dépeint avec concision les rouages de cette société inégalitaire, prenant fait et cause pour les sans-grades. Le tout selon une technique d’animation remarquable (lignes claires, aplats de couleur), dont la pureté évoque les estampes traditionnelles.

- « A MA PLACE »
9 septembre 2020 / 1h 04min / Documentaire - De Jeanne Dressen - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 3.4/5

Synopsis  :
Savannah cherche sa place. Actrice d’une révolution qui n’a pas eu lieu, elle est une fille de la classe ouvrière et réinvente la politique. De Nuit Debout à l’Ecole Normale Supérieure, Savannah doute, rêve, lutte et apprend. Elle se cherche un avenir

Critique : Télérama par Mathilde Blottière
Chronique sensible d’une jeunesse engagée, ce documentaire autoproduit soulève des questions cruciales : pourquoi lutter et de quelle façon ? Il réussit surtout le portrait émouvant d’une fille d’ouvrier, aussi désireuse de participer à la marche du monde que tourmentée à l’idée de trahir son milieu.

- « ROCKS »
9 septembre 2020 / 1h 33min / Drame - De Sarah Gavron - Avec Bukky Bakray, Kosar Ali, D’angelou Osei Kissiedu - Nationalité Britannique

Notes et critiques
Note de la presse : 3.5/5
Note du public : 3.5/5

Synopsis  :
Rocks, 15 ans, vit à Londres avec sa mère et son petit frère. Quand du jour au lendemain leur mère disparait, une nouvelle vie s’organise avec l’aide de ses meilleures amies. Rocks va devoir tout mettre en oeuvre pour échapper aux services sociaux.

Critique : Télérama par Louis Guichard
Un réalisme âpre et lumineux, pas si loin de Ken Loach.

- « UN SOUPÇON D’AMOUR »
9 septembre 2020 / 1h 32min / Drame - De Paul Vecchiali - Avec Marianne Basler, Fabienne Babe, Jean-Philippe Puymartin - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Geneviève Garland, une célèbre comédienne, répète « Andromaque » de Racine, avec pour partenaire, son mari André. Elle ressent un malaise profond à interpréter ce personnage et cède son rôle à son amie Isabelle qui est aussi la maîtresse de son époux. Geneviève s’en va avec son fils malade dans son village natal. Elle semble fuir certaines réalités difficiles à admettre.

Critique : Télérama par Frédéric Strauss
Une actrice plaque le théâtre et son mari pour soigner son fils malade. Marianne Basler est à fleur de peau dans ce mélo au charme rétro.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « ANTEBELLUM »
9 septembre 2020 / 1h 46min / Thriller, Epouvante-horreur - De Gerard Bush, Christopher Renz - Avec Janelle Monáe, Jena Malone, Kiersey Clemons - Nationalité Américain

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public :3.0 /5

Synopsis  :
Interdit aux moins de 12 ans
L’auteure à succès, Veronica Henley, se retrouve piégée dans un monde effroyable dont elle doit percer le mystère avant qu’il ne soit trop tard.

Critique : Télérama par Nicolas Didier
S’il n’atteint pas la subtilité de Get Out (Jordan Peele, 2017), Antebellum mériterait haut la main sa place dans la nouvelle mouture de La Quatrième Dimension, anthologie lancée en 2019, notamment par Peele.

- « CYRIL CONTRE GOLIATH »
9 septembre 2020 / 1h 26min / Documentaire - De Thomas Bornot - Avec Cyril Montana, Grégoire Montana - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public : 4.3/5

Synopsis  :
Cyril, écrivain parisien, n’aurait jamais imaginé que Lacoste, le village de son enfance, puisse un jour se faire privatiser par le milliardaire Pierre Cardin. Poussé par son fils et alors que rien ne le destinait à ça, il décide de s’engager contre cette OPA d’un genre nouveau et entame un véritable bras de fer avec le célèbre couturier.

Critique : Télérama par La rédaction
L’humour et l’autodérision sur les limites (et les ratés) d’un engagement politique tardif font le charme de ce film fauché, un peu bancal, mais attachant.

- « REMEMBER ME »
9 septembre 2020 / 1h 21min / Comédie dramatique, Romance - De Martín Rosete - Avec Bruce Dern, Caroline Silhol, Brian Cox - Nationalités Américain, Français, Espagnol

Notes et critiques
Note de la presse : 2.5/5
Note du public : 3.2/5

Synopsis  :
Claude est septuagénaire, veuf et critique de cinéma et théâtre. Il apprend que l’amour de sa vie, Lily, célèbre actrice française, a été admise dans une maison spécialisée dans le traitement d’Alzheimer en Californie. Il ne l’a pas vue depuis 30 ans. Avec la complicité de son vieil ami Shane il se fait admettre dans le même service que Lily. Il a conçu le projet fou de lui faire retrouver la mémoire grâce à sa présence, son amour intact et leurs souvenirs.

Critique : Première par Christophe Narbonne
Remember me, d’une platitude exemplaire, témoigne de la différence entre un cinéaste d’exception et un faiseur anonyme.

- « SUR LA ROUTE DE COMPOSTELLE »
9 septembre 2020 / 1h 20min / Documentaire - De Fergus Grady, Noel Smyth - Nationalités Néo-Zélandais, Australien

Notes et critiques
Note de la presse : 3.4/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Six " pèlerins " se lancent sur le Chemin de Compostelle, long de 800 kilomètres entre la France et l’Espagne. Certains entreprennent le voyage pour la première fois, d’autres non, mais tous savent que la route sera longue et parfois difficile mais aussi généreuse en rencontres et en émotions. Comment conserver la motivation face aux nombreuses péripéties qui les attendent sur le Camino ? Ce chemin initiatique et spirituel, celui de la vie, permet à chacun de se révéler ... Une histoire de gens ordinaires réalisant un périple extraordinaire, Ultréïa !

Critique : Télérama par Jérémie Couston
Les deux réalisateurs ont cheminé pendant quarante-deux jours aux côtés de six randonneurs pour recueillir leurs douleurs, aux pieds mais surtout à la tête. Et sans (trop) forcer sur le ­pathos.

- « LE BONHEUR DES UNS... »
9 septembre 2020 / 1h 40min / Comédie - De Daniel Cohen - Avec Vincent Cassel, Bérénice Bejo, Florence Foresti - Nationalités Français, Belge

Notes et critiques
Note de la presse : 2.9/5
Note du public : 2.9/5

Synopsis  :
Léa, Marc, Karine et Francis sont deux couples d’amis de longue date. Le mari macho, la copine un peu grande-gueule, chacun occupe sa place dans le groupe. Mais, l’harmonie vole en éclat le jour où Léa, la plus discrète d’entre eux, leur apprend qu’elle écrit un roman, qui devient un best-seller. Loin de se réjouir, petites jalousies et grandes vacheries commencent à fuser. Humain, trop humain ! C’est face au succès que l’on reconnait ses vrais amis… Le bonheur des uns ferait-il donc le malheur des autres ?

Critique : Télérama par Marie Sauvion
Verdict : factice et plan-plan, le film se révèle néanmoins ponctué de quelques gags amusants. Parfait pour le dimanche soir à la télé.

- « LES NOUVELLES AVENTURES DE RITA ET MACHIN »
9 septembre 2020 / 0h 45min / Animation - De Pon Kozutsumi, Jun Takagi - Avec Célia Asensio, Tangi Simon, Korbell Nolwenn - Nationalités Français, Japonais

Notes et critiques
Note de la presse : 3.1/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
A partir de 3 ans
Après Les Aventures de Rita & Machin, découvrez le nouveau programme de courts métrages qui suit les aventures de ce drôle de duo : une petite fille énergique et son chien farceur !

Critique : Télérama par Samuel Douhaire
Les sympathiques péripéties d’une gamine têtue et d’un chien paresseux, dont l’imagination débordante transforme les situations du quotidien en épopées

- « SOLE »
9 septembre 2020 / 1h 40min / Drame - De Carlo Sironi - Avec Sandra Drzymalska, Claudio Segaluscio, Barbara Ronchi - Nationalités Italien, Polonais

Notes et critiques
Note de la presse : 3.2/5
Note du public :3.5 /5

Synopsis  :
Le jeune Ermanno vit dans une Italie sans futur. Lena, 22 ans, enceinte, arrive tout juste de Pologne. Elle porte l’enfant que l’oncle d’Ermanno et sa femme adopteront à la naissance. Alors qu’il est chargé de veiller sur elle, Ermanno commence à s’attacher à Lena et à s’imaginer père de ce futur enfant.

Critique : Les Fiches du Cinéma par Clément Deleschaud
De prime abord d’un hiératisme tout à fait déprimant, "Sole" parvient à attirer une sympathie sincère de la part du spectateur, mêlant adroitement une forme brutale et sans le moindre reniement à un fond plus perméable à l’espérance qu’il n’y paraîtrait.

- « LES JOUEUSES #PASLÀPOURDANSER »
9 septembre 2020 / 1h 27min / Documentaire, Sport event - De Stéphanie Gillard - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.2/5
Note du public : 4.1/5

Synopsis  :
L’équipe féminine de L’Olympique Lyonnais s’est imposée au fil des années comme une des meilleures équipes de football au monde. D’entraînements en compétitions, de doutes en victoires, ce film plonge pour la première fois au coeur du quotidien de ces joueuses d’exception. Une invitation à porter un nouveau regard sur la place faite aux femmes dans le sport : un univers où les valeurs de respect et d’ouverture seront les piliers de l’évolution vers l’égalité.

Critique : Télérama par Jacques Morice
Les témoignages des joueuses nous éclairent sur leur parcours, leur envie de transmettre, leurs victoires et leurs difficultés. Mais c’est peut-être dans sa manière de filmer la beauté et la dureté de ce sport, d’être au plus près des contacts et des mouvements, que ­Stéphanie Gillard marque le plus de points.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOUS FAIRE UN

- « SUBLIMATION »
9 septembre 2020 / 1h 24min / Comédie - De Johan Casinie, Emily Lombi - Avec Emily Lombi, Johan Casinie, Yann Delpech - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.1/5

Synopsis  :
Johan, un jeune aspirant réalisateur, s’apprête à passer l’été à Paris. Camélia, une provinciale fraîchement arrivée dans la capitale, emménage dans son immeuble. Entre les deux va naître une grande complicité, voire une histoire d’amour. Or, tandis que l’histoire se construit, des voix-off surgissent progressivement. Il s’agit de celles du réalisateur et de la comédienne à qui il présente son film en des termes plus qu’élogieux, en total décalage avec les images qui défilent... Petit à petit, la mise en abyme se révélera assez claire et les histoires se répondront. Tout comme Johan vis-à-vis de Camélia, le réalisateur tentera de séduire son interlocutrice. Les deux hommes seront malmenés, mais un seul arrivera à ses fins.

Critique :

- « LE FANTÔME DE LAURENT TERZIEFF »
9 septembre 2020 / 1h 56min / Documentaire - De Jacques Richard (II) - Avec Laurent Terzieff, Michael Lonsdale, Fabrice Luchini - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : 3.8/5
Note du public : 3.4/5

Synopsis  :
Le Fantôme de Laurent Terzieff est un vaste portrait de l’acteur Laurent Terzieff dont le talent et le jeu si particulier ont séduit un public fidèle pendant plus de cinquante ans. Laurent Terzieff était plus qu’un bon comédien : après avoir été une véritable " star " au cinéma, par ses choix professionnels, il est devenu peu à peu, une véritable " conscience du théâtre ", tant il avait réfléchi à son art. Il reçoit six Molière et fut unanimement salué par ses pairs. Le Fantôme de Laurent Terzieff est un portrait audacieux, tant il explore en profondeur " les secrets d’une âme " et le parcours atypique du comédien.

Critique : Première par Sophie Benamon
Passionnant.

- « L’ORDRE »
9 septembre 2020 / 0h 44min / Documentaire, Expérimental - Date de reprise 9 septembre 2020 - De Jean-Daniel Pollet - Avec Epaminondas Raimondakis, Philippe Sollers - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.2/5

Synopsis  :
En 1904, le gouvernement grec décide de parquer les lépreux, considérés comme dangereux pour la société, sur la forteresse de Spinalonga, une presqu’île au nord de la Crète. Là, en attendant la mort, ils s’organisent une vie. Raimondakis, fils d’avocat, est leur porte-parole. Il n’accepte pas d’être enfermé menottes aux poignets alors qu’il n’a commis aucun crime. Il n’attend pas qu’on le plaigne, il a seulement besoin d’amour. En 1957, les malades sont placés dans un mouroir flambant neuf près d’Athènes.

Critique :

- « TROIS JOURS EN GRÈCE »
9 septembre 2020 / 1h 24min / Documentaire, Expérimental - Date de reprise 9 septembre 2020 - De Jean-Daniel Pollet - Avec Paul Roussopoulos, Jean-Daniel Pollet - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Alors que sévit la première Guerre du Golfe, le cinéaste voyage de Provence en Grèce, sur les traces des civilisations anciennes… Delphes, Bassae, le métro, l’aéroport, les poèmes de Yannis Ritsos, les citations d’Homère, de Claudel, d’Euripide, de Ponge, les amis grecs et les combats en Irak, tout se mêle en un superbe carnet de notes philosophiques et poétiques…

Critique :

- « AU PÈRE LACHAISE
9 septembre 2020 / 0h 20min / Drame - Date de reprise 9 septembre 2020 - De Jean-Daniel Pollet - Avec Claude Melki, Gésip Légitimus, Dolly Bell - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Léon est employé d’une boîte de nuit de la banlieue parisienne, dirigée par un sympathique patron affairé et fréquentée par une clientèle noire.

Critique :

- « L’ARBRE ET LE SOLEIL : MAX-PHILIPPE DELAVOUËT ET SON PAYS »
9 septembre 2020 / 1h 13min / Documentaire, Expérimental - Date de reprise 9 septembre 2020 - De Jean-Daniel Pollet - Avec Mas-Felipe Delavouët - Nationalité Français

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Sur quatorze mille vers écrits par le poète provençal Mas-Felipe Delavouët, Jean-Daniel Pollet a saisi des lieux éternels : montagne, rivières, cyprès, fleuve, désert, mer, sable, nuage, cailloux.

Critique :