Sorties cinéma du 14 juillet 2021

  • Mis à jour : 19 juillet

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du Mercredi 14 juillet

TELERAMA AIME PASSIONNEMENT

Cotation : 5/5

- « BERGMAN ISLAND »
14 juillet 2021 en salle / 1h 52min / Drame, Comédie, Fantastique - De Mia Hansen-Løve - Par Mia Hansen-Løve - Avec Mia Wasikowska, Tim Roth, Vicky Krieps

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 3.3/5

Synopsis =
Un couple de cinéastes s’installe pour écrire, le temps d’un été, sur l’île suédoise de Fårö, où vécut Bergman. A mesure que leurs scénarios respectifs avancent, et au contact des paysages sauvages de l’île, la frontière entre fiction et réalité se brouille…

Critique = Télérama par Louis Guichard
Une subtile et orageuse réflexion sur l’amour, où plane l’ombre de Bergman.

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation : 4/5

- « DÉSIGNÉ COUPABLE »
14 juillet 2021 en salle / 2h 10min / Biopic, Drame, Thriller - De Kevin Macdonald - Par Rory Haines, Sohrab Noshirvani - Avec Tahar Rahim, Jodie Foster, Shailene Woodley - Titre original The Mauritanian

Notes et critiques
Note de la presse : 3.9/5
Note du public : 4.2/5

Synopsis =
Capturé par le gouvernement américain, Mohamedou Ould Slahi est détenu depuis des années à Guantánamo, sans jugement ni inculpation. À bout de forces, il se découvre deux alliées inattendues : l’avocate Nancy Hollander et sa collaboratrice Teri Duncan. Avec ténacité, les deux femmes vont affronter l’implacable système au nom d’une justice équitable. Leur plaidoyer polémique, ainsi que les preuves découvertes par le redoutable procureur militaire, le lieutenant-colonel Stuart Couch, finiront par démasquer une conspiration aussi vaste que scandaleuse. L’incroyable histoire vraie d’un combat acharné pour la survie et les droits d’un homme.

Critique = Télérama par Marie Sauvion
Un réquisitoire efficace où Jodie Foster et Tahar Rahim brillent.

- « TITANE »
14 juillet 2021 en salle / 1h 48min / Drame, Fantastique, Thriller - De Julia Ducournau - Par Julia Ducournau - Avec Vincent Lindon, Agathe Rousselle, Garance Marillier

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 2.9/5

Synopsis  :
Interdit aux moins de 16 ans
Après une série de crimes inexpliqués, un père retrouve son fils disparu depuis 10 ans. Titane : Métal hautement résistant à la chaleur et à la corrosion, donnant des alliages très durs.

Critique : Télérama par Guillemette Odicino
POUR : Chaque séquence — plusieurs réclament d’avoir le cœur bien accroché — hurle sa foi dans la puissance de la mise en scène, avec une cinéaste qui ose se poser en nouveau démiurge, capable de faire fusionner des matières contraires, métal, cambouis, flammes et larmes.

- « HELMUT NEWTON, L’EFFRONTE »
14 juillet 2021 en salle / 1h 29min / Documentaire - De Gero von Boehm - Par Gero von Boehm - Avec Helmut Newton, Isabella Rossellini, Charlotte Rampling - Titre original Helmut Newton - The Bad And The Beautiful

Notes et critiques
Note de la presse : 3.1/5
Note du public :2.8 /5

Synopsis  :
Helmut Newton, l’un des photographes les plus influents de son époque, a consacré une grande partie de son œuvre à célébrer les femmes. Dès 1960, il est un précurseur controversé, mettant en scène des femmes libres et affranchies des codes sociaux. C’est au tour de ces femmes photographiées par Newton de tirer son portrait. À travers leurs regards se révèle un pionnier à l’humour insolent, en lutte contre le puritanisme. De son enfance dans l’Allemagne nazie à un Paris iconique immortalisé par ses photographies, elles retracent la vie d’un génie épris de liberté.

Critique : Télérama par Jacques Morice
Un documentaire passionnant sur le photographe.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « FRERES D’ARME »
14 juillet 2021 en salle / 1h 21min / Drame - De Sylvain Labrosse - Par Sylvain Labrosse, Stéphane Schoukroun - Avec Vincent Rottiers, Kévin Azaïs, Pauline Parigot

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public : 2.8/5

Synopsis  :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Emilijan et son jeune frère Stanko sont liés par un secret d’enfance qui les a contraints à quitter leur pays natal. Aujourd’hui, Emilijan s’est parfaitement intégré en France. Il travaille dans la zone portuaire de Brest et vit une histoire d’amour avec Gabrielle. Stanko, lui, vit dans la nostalgie du passé et attend impatiemment de rentrer au pays pour y retrouver leur vie d’avant. Tout bascule le jour où Emilijan lui annonce qu’il ne veut plus repartir…

Critique : Télérama par Samuel Douhaire
C’est une relecture contemporaine plutôt habile du mythe d’Abel et Caïn que propose le réalisateur de ce film noir aux ellipses tranchantes. Où la puissante cinégénie des docks de Brest et l’interprétation intense de Vincent Rottiers et de Kévin Azaïs (demi-frères à la ville) parviennent à compenser le manque de moyens.

- « JOURNAL DE TÛOA »
14 juillet 2021 en salle / 1h 38min / Comédie - De Miguel Gomes, Maureen Fazendeiro - Par Mariana Ricardo, Maureen Fazendeiro - Avec Crista Alfaiate, Carloto Cotta, João Nunes Monteiro - Titre original Diários de Otsoga

Notes et critiques
Note de la presse : 3.2/5
Note du public : /5

Synopsis  :
C’est aussi un film de fiction. Impossible de le résumer sans en dire trop. Nous avons donc choisi de reproduire un paragraphe d’un conte de Cesare Pavese, Le Diable sur les collines : « L’orchestre reprit mais cette fois sans voix. Les autres instruments se turent et il ne resta que le piano qui exécuta quelques minutes de variations acrobatiques sensationnelles. Même si on ne le voulait pas, on écoutait. Puis l’orchestre couvrit le piano et l’engloutit. Pendant ce numéro, les lampes et les réflecteurs, qui éclairaient les arbres, changèrent magiquement de couleur, et nous fûmes tour à tour verts, rouges, jaunes. »

Critique : Télérama par Jacques Morice
Malgré des passages un peu lâches, ce film réalisé par Michel Gomes (Tabou, Les Mille et Une Nuits) et sa compagne, Maureen Fazendeiro, délivre une forme de jeu poétique, antidote salutaire à l’enfermement.

- « WOLFY ! ET LES LOUPS EN DÉLIRE »
14 juillet 2021 en salle / 0h 37min / Animation, Famille - De Natalia Malykhina, Marion Jamault, Michaël Journolleau - Par Louis Ferré - Avec Aurélien Osinski, Clovis Béziès-Gros, Franck Aupeix

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 2.9/5

Synopsis  :
Un programme de six histoires avec des loups pas comme les autres. Un loup tout rond qui n’a pas de dents. Un loup tout drôle qui n’est pas méchant. Un loup tout gris qui vit sa vie en rêvant. Des histoires de loups différents qui vont ravir les enfants !

  • « Le loup boule » - De Marion Jamault - 3 min 46 / 2016 / Belgique - Papier découpé animé
    Le loup boule vivait le ventre rond mais tout à fait vide. Un jour, par hasard, il se découvre un talent caché pour enfin se remplir la panse.
  • « Je suis un loup » - De Michaël Journolleau - 5 min / 2020 / France - Ordinateur 2D
    Un loup, déçu que toutes les histoires que l’on raconte sur lui le fassent passer pour un méchant, décide d’imaginer sa propre histoire, mais les choses vont déraper…
  • « Un songe en hiver » - De Natalia Malykina - 6 min / 2016 / Norvège - Ordinateur 2D
    Hiver « Marchant sous la neige, Wolfy, le ventre creux, découvre un objet des plus mystérieux… »
  • « Le navire de glace au printemps » - De Natalia Malykina - 6 min 30 / 2017 / Norvège - Ordinateur 2D
    Printemps « Dessus la mer de glace aux multiples dangers, capitaine Wolfy et le lièvre embarqués… »
  • « Fête d’une nuit d’été » - De Natalia Malykina - 6 min 33 / 2019 / Norvège - Ordinateur 2D
    Été « Wolfy par les étoiles et la lune éclairé, rêve d’un beau gâteau pour fêter ses années… »
  • « Vol d’Automne » - De Natalia Malykina - 6 min / 2020 / Norvège - Ordinateur 2D
    Automne « Les oiseaux vers le sud viennent de s’envoler, comment fera Wolfy pour les accompagner ? »

Critique :

TELERAMA N’AIME PAS MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS VOIR CE FILM

- « TAKE ME SOMEWHERE NICE »
14 juillet 2021 en salle / 1h 31min / Drame - De Ena Sendijarevic - Par Ena Sendijarevic - Avec Sara Luna Zori ?, Lazar Dragojevi ?, Ernad Prnjavorac

Notes et critiques
Note de la presse : 2.6/5
Note du public : 3.1/5

Synopsis  :
Alma voyage depuis les Pays-Bas jusqu’en Bosnie, son pays d’origine, pour rendre visite au père qu’elle n’a jamais connu. Elle y retrouve Emir, son cousin, pas très motivé à l’idée de l’aider, et Denis, son meilleur ami, bien décidé à tirer profit de la situation. Le trio va s’embarquer dans un road trip imprévisible au cœur du pays…

Critique : Télérama par Hélène Marzolf
La réalisatrice compose de beaux tableaux rétro, mais oublie de raconter une histoire

- « AINBO, PRINCESSE D’AMAZONIE »
14 juillet 2021 en salle / 1h 24min / Animation, Aventure, Famille - De Richard Claus, Jose Zelada - Par Richard Claus, Brian Cleveland - Avec Audrey Lamy, Lola Raie, Bernardo De Paula - Titre original "Ainbo"

Notes et critiques
Note de la presse : 2.8/5
Note du public : /5

Synopsis  :
Née au cœur de la forêt amazonienne, Ainbo n’a que 13 ans mais rêverait d’être la meilleure chasseuse de tout Candamo. Aussi se lance-t-elle au mépris de tous les dangers dans la lutte contre la déforestation, ce terrible fléau qui menace sa terre natale. Heureusement, elle sait que pour vaincre ses ennemis, coupeurs d’arbres et chercheurs d’or, elle pourra compter sur ses guides spirituels magiques : Vaca, un tapir aussi costaud que maladroit et Dillo, un tatou espiègle.

Critique : Télérama par Marion Michel
Selon un scénario foutraque, la jeune héroïne multiplie les aventures sans queue ni tête et affronte les épreuves attendues d’un apprentissage (deuil, malédiction), enchaînées sans aucune subtilité

- « FAST & FURIOUS 9 »
14 juillet 2021 en salle / 2h 23min / Action - De Justin Lin - Par Daniel Casey, Justin Lin - Avec Vin Diesel, Michelle Rodriguez, Jordana Brewster - Titre original "F9 The Fast Saga"

Notes et critiques
Note de la presse : 2.7/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Si Dom Toretto mène une vie tranquille, loin du bitume, auprès de Letty et de leur fils, le petit Brian, ils savent bien tous les deux que derrière les horizons les plus radieux se cachent toujours les dangers les plus sournois. Cette fois, pour sauver ceux à qui il tient le plus, Dom va devoir affronter les démons de son passé. Son équipe se rassemble pour démanteler un complot à échelle mondiale mené par le tueur le plus implacable qu’ils aient jamais affronté, aussi redoutable avec une arme que derrière un volant : Un homme qui n’est autre que le frère désavoué de Dom, Jakob.

Critique : Télérama par Nicolas Didier
Avoir évacué les héros les plus « puissants », campés par Dwayne Johnson et Jason Statham, vers le produit dérivé Hobbs and Shaw (2019) constitue aussi une erreur. Et l’absence de Paul Walker, disparu dans un accident de voiture en marge du tournage de l’opus 7 (sorti en 2015), continue de peser.