Sortie cinéma du 18 août 2021

  • Mis à jour : 18 août

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du Mercredi 18 août

TELERAMA AIME PASSIONEMENT

Cotation : 5/5

- « DRIVE MY CAR »
18 août 2021 en salle / 2h 59min / Drame, Romance - De Ryusuke Hamaguchi - Par Ryusuke Hamaguchi, Takamasa Oe - Avec Hidetoshi Nishijima, Toko Miura, Masaki Okada - Titre original "Doraibu mai kâ"

Notes et critiques
Note de la presse : 4.5/5
Note du public : 3.6/5

Synopsis  :
Alors qu’il n’arrive toujours pas à se remettre d’un drame personnel, Yusuke Kafuku, acteur et metteur en scène de théâtre, accepte de monter Oncle Vania dans un festival, à Hiroshima. Il y fait la connaissance de Misaki, une jeune femme réservée qu’on lui a assignée comme chauffeure. Au fil des trajets, la sincérité croissante de leurs échanges les oblige à faire face à leur passé.

Critique : Le Monde par Jacques Mandelbaum
La beauté de Drive My Car réside dans sa manière de donner chair à une série d’abstractions et de dispositifs purement théoriques, d’employer toutes sortes d’éléments du médium cinéma pour leur faire dégorger leur sensualité autonome et en faire les instruments d’une vérité singulière.

TELERAMA AIME BEAUCOUP

Cotation : 4/5

- « BAC NORD »
18 août 2021 en salle / 1h 44min / Thriller - De Cédric Jimenez - Par Cédric Jimenez, Audrey Diwan - Avec Gilles Lellouche, Karim Leklou, François Civil

Notes et critiques
Note de la presse : 3.7/5
Note du public : 4.1/5

Synopsis  :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
2012. Les quartiers Nord de Marseille détiennent un triste record : la zone au taux de criminalité le plus élevé de France. Poussée par sa hiérarchie, la BAC Nord, brigade de terrain, cherche sans cesse à améliorer ses résultats. Dans un secteur à haut risque, les flics adaptent leurs méthodes, franchissant parfois la ligne jaune. Jusqu’au jour où le système judiciaire se retourne contre eux…

Critique : Télérama par Cécile Mury
POUR : L’aventure a la puissance, la frénésie réaliste et l’amertume des grands polars américains d’autrefois, de Clint Eastwood à William Friedkin.

- « LOULOUTE »
18 août 2021 en salle / 1h 28min / Comédie dramatique - De Hubert Viel - Par Hubert Viel - Avec Alice Henri, Laure Calamy, Bruno Clairefond

Notes et critiques
Note de la presse : 3.3/5
Note du public : 3.0/5

Synopsis  :
Années 80, Normandie. Entre les vaches, le Club Do’ et les gros pulls en laine, Louloute rêve, tombe amoureuse et se dispute avec ses proches. Alors que la ferme familiale s’endette, sa vie va changer à jamais.

Critique : Télérama par Jérémie Couston
À l’instar d’Hubert Charuel, fils d’éleveurs laitiers champenois, qui avait injecté dans Petit Paysan des éléments de thriller à la Scorsese, Hubert Viel, fils d’éleveurs de trotteurs en pays d’Auge, convoque le bestiaire animiste de Miyazaki et les réminiscences proustiennes pour façonner une autre histoire de la ruralité hexagonale. Le fumier est décidément le meilleur des terreaux.

TELERAMA AIME UN PEU

Cotation 3/5

- « SUMMER WHITE »
18 août 2021 en salle / 1h 25min / Drame - De Rodrigo Ruiz Patterson - Par Rodrigo Ruiz Patterson, Raúl Sebastián Quintanilla - Avec Adrián Rossi, Sophie Alexander-Katz, Fabián Corres

Notes et critiques
Note de la presse : 2.8/5
Note du public : 3.3/5

Synopsis  :

Rodrigo, adolescent solitaire, a une relation forte avec sa mère. Les choses changent quand elle invite son nouveau petit ami à venir vivre dans leur maison, à la périphérie de Mexico. Rodrigo doit décider s’il peut accepter cette nouvelle famille ou se battre pour son trône, écrasant le bonheur de la personne qu’il aime le plus.

Critique : Télérama par Samuel Douhaire
Tout, ici, est raconté du point de vue de l’enfant (...). Son interprète, Adrian Rossi, est étonnant, et la mise en scène, souvent inspirée dans sa représentation des troubles de l’adolescence, malgré quelques lourdeurs — le motif trop répétitif du feu, notamment.

TELERAMA N’AIME PAS MAIS CE N’EST PAS UNE RAISON POUR NE PAS VOIR CE FILM

Cotation : 2/5

- « LES FANTASMES »
18 août 2021 en salle / 1h 41min / Comédie, Romance - De Stéphane Foenkinos, David Foenkinos - Par Stéphane Foenkinos, David Foenkinos - Avec Karin Viard, Jean-Paul Rouve, Ramzy Bedia

Notes et critiques : 2.6/5
Note du public : 3.1/5

Synopsis =
Face à leurs fantasmes, six couples tentent d’explorer les faces cachées de leur vie intime. Six questionnements sur l’accès au plaisir. Du jeu de rôle à l’abstinence, en passant par l’exhibition, six histoires séparées avec au centre le même questionnement sur le désir aujourd’hui. Le sien mais aussi celui de l’autre…

Critique = Télérama par Anne Dessuant
Même une pléiade de stars ne peut rien contre la superficialité des situations fantasmées par les frères Foenkinos, déconnectées de l’air du temps.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS

- « ATTENTION AU DÉPART ! »
18 août 2021 en salle / 1h 33min / Comédie - De Benjamin Euvrard - Par Benjamin Euvrard, Charly De Witte - Avec André Dussollier, Jérôme Commandeur, Jonathan Lambert

Notes et critiques
Note de la presse : 3.0/5
Note du public : 3.2/5

Synopsis  :

Rater le train, c’est moche. Alors le voir partir avec vos enfants et ceux de vos amis dont vous avez la charge, c’est une autre histoire… Celle de la folle course-poursuite de Benjamin, papa poule un peu dépassé et Antoine, grand-père fantasque, qui doivent trouver une solution avant qu’on apprenne… qu’ils ont perdu les gosses ! Rattraper le train est leur seule chance de se rattraper...
Critique : Télérama par Jacques Morice
Cette fresque tumultueuse se veut un réquisitoire contre le racisme, mais cède bien trop aux clichés pour convaincre.

Critique = Le Monde par Clarisse Fabre
Même s’il joue des stéréotypes, ce premier long métrage nous entraîne joyeusement dans son univers corrosif et son "wagon" rempli d’excellents seconds rôles.

- « BABY BOSS 2 : UNE AFFAIRE DE FAMILLE »
18 août 2021 en salle / 1h 47min / Animation, Comédie, Famille - De Tom McGrath - Par Michael McCullers, Marla Frazee - Avec Jérôme Commandeur, Miles Christopher Bakshi, Alec Baldwin - Titre original "The Boss Baby : Family Business"

Notes et critiques
Note de la presse : 3.5/5
Note du public : 3.1/5

Synopsis  :
Dans la suite de BABY BOSS, les frères Templeton – Tim et Ted, ex-Baby Boss – sont désormais adultes et se sont perdus de vue. Tandis que Tim est père au foyer, Ted est patron d’un fonds spéculatif. Mais un nouveau Baby Boss au caractère bien trempé s’apprête à ressouder les liens entre les deux frères…

Critique : Les Fiches du Cinéma par Marine Quinchon
Dans la lignée du premier épisode, Baby Boss 2 fonctionne grâce à son univers visuel, des dialogues rythmés, parfois très drôles, et des personnages auxquels les enfants peuvent s’identifier. Dommage que le nouveau bébé, la petite Tina, ne soit pas à la hauteur.

- « EG ? »
Prochainement / Epouvante-horreur - De Hanna Bergholm - Avec Siiri Solalinna, Sophia Heikkilä, Jani Volanen - Titre original "Pahanhautoja"

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis =
Tinja a 12 ans. Sa mère la pousse à faire de la gymnastique, exerçant sur elle un perfectionnisme malsain. Une nuit, la petite fille va faire la découverte d’un œuf bien étrange, qu’elle va cacher, puis couver. Jusqu’à l’éclosion d’une inquiétante créature…

Critique =

- « SNAKE EYES »
18 août 2021 en salle / 2h 02min / Action, Aventure, Arts Martiaux, Thriller - De Robert Schwentke - Par Evan Spiliotopoulos, Anna Waterhouse - Avec Henry Golding, Andrew Koji, Úrsula Corberó - Titre original "Snake Eyes : G.I. Joe Origins"

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis =
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Snake Eyes, un homme courageux et solitaire, est accueilli au sein du très ancien clan japonais des Arashikage , après avoir sauvé la vie de leur héritier. Le clan fait de lui un grand guerrier, tout en lui offrant ce dont il rêvait depuis longtemps : un foyer. Mais certains secrets de son passé refont surface et Snake Eyes, s’il veut garder la confiance de ceux qui sont désormais ses proches, va devoir mettre à l’épreuve son honneur et sa fidélité au clan.

Critique =

- « TELLEMENT BEAU »
18 août 2021 sur Netflix / 1h 31min / Romance, Drame - De Alice Filippi - Par Roberto Proia, Michela Straniero - Avec Ludovica Francesconi, Giuseppe Maggio, Eleonora Gaggero - Titre original "Sul più bello"

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Lassée de passer son temps sur des applis de rencontres avec ses amies, une femme adorable et gauche atteinte d’une maladie génétique rare décide de tomber amoureuse.

Critique :

- « THE WITCHER : LE CAUCHEMAR DU LOUP »
23 août 2021 sur Netflix / 1h 21min / Animation, Fantastique, Epouvante-horreur - De Kwang Il Han - Par Beau DeMayo, Andrzej Sapkowski - Avec Theo James, Lara Pulver, Graham McTavish - Titre original "The Witcher : Nightmare Of The Wolf"

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Ce spin-off animé se concentrera sur le mentor de Geralt, Vesemir et certainement sur les origines de Kaer Morhen, le sanctuaire des sorceleurs. Vesemir est une véritable figure paternelle de Geralt de Riv. L’histoire explorera ses premières années en tant que Witcher après que le mystérieux Deglan l’ait revendiqué par le biais de la loi de la surprise.

Critique :

- « EIFFEL »
12 août 2021 sur Netflix / 0h 58min / Animation, Aventure, Action - De Steve Yamamoto - Par Joshua Fine - Avec Dante Basco, Erica Lindbeck, Brando Eaton

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : /5

Synopsis  :
Film d’animation plus ou moins lié à Monster Hunter 4 et à Monster Hunter World, puisqu’on y retrouvera Ayden, un jeune chasseur déjà aperçu dans les deux jeux sous la forme d’un PNJ. Il devra affronter un dragon ancien ayant décidé de migrer et menaçant de fait les habitants de la région et le village natal de notre héros.

Critique :