CYCLE Grands acteurs et actrices français _ Jean Carmet

  • Mis à jour : 8 mars

Jean Carmet, né le 25 avril 1920 à Bourgueil (Indre-et-Loire) et mort le 20 avril 1994 à Sèvres (Hauts-de-Seine), est un acteur et scénariste français.

BIOGRAPHIE

Fils de Gabriel Carmet, bourrelier et petit viticulteur de Bourgueil (Indre-et-Loire), et d’Edmée Doublet, d’origine vendéenne, il interrompt encore jeune ses études et se rend à Paris où il devient figurant au Théâtre du Châtelet, puis à l’Opéra.
Il est ensuite engagé comme régisseur stagiaire au Théâtre des Mathurins chez Marcel Herrand. Il fait de la figuration dans différents films (notamment dans « Les Enfants du paradis » et dans « Les Démons de l’aube »). Il rejoint ensuite la troupe des Branquignols de Robert Dhéry. Il multiplie alors les rôles au cinéma.

Son rôle de Gaston Duvet dans le feuilleton radiophonique La Famille Duraton fait connaître sa voix dans les années 1950.

Sa renommée internationale s’installe en 1976 avec le film « La Victoire en chantant ».

Sa célébrité en France date du « Grand blond avec une chaussure noire. »

Carrière

Sa carrière est riche, Jean Carmet apparaît dans plus de deux cents films. Il est nommé pour le César du meilleur acteur en 1986 pour « Miss Mona »

et il remporte deux César du meilleur acteur dans un second rôle pour « Les Misérables » (en 1983) et pour « Merci la vie » (en 1992). Il reçoit également un César d’honneur en 1994 des mains de Gérard Depardieu, son ami.

Lui qui est un vrai rabelaisien incarne souvent le « beauf franchouillard » inquiétant (« Dupont Lajoie »)

ou cocasse (« Le beaujolais nouveau est arrivé »).

Il tourne également pour la télévision des adaptations d’œuvres littéraires comme « La Double Vie de Théophraste Longuet », « Bouvard et Pécuchet » ou « Eugénie Grandet ».

Dans la série Palace, il popularise les premières « Brèves de comptoir » de Jean-Marie Gourio.

Lorsqu’il tournait un film, il quittait sa famille pendant toute la durée du tournage pour aller vivre dans une chambre d’hôtel afin de ne pas être déconcentré et être totalement dans son rôle. Ferrovipathe, il fut un habitué également des halls de gare qui lui servirent de logement à ses débuts. Ses amis racontent que lorsqu’il ne tournait pas, il venait parfois les voir jouer pour aller saluer le public à la fin de la pièce. Les spectateurs se demandaient alors qui était ce personnage qu’ils ne se souvenaient pas d’avoir aperçu dans la pièce.

Il avait accepté le premier rôle de « Le bonheur est dans le pré » d’Étienne Chatiliez ; mais la mort l’ayant rattrapé, c’est son ami Michel Serrault qui prit sa place.

En 1999 sort le livre « Je suis le badaud de moi-même » aux éditions Plon.

Mort

Tombe de Jean Carmet au cimetière du Montparnasse (division 4) en 2017.
Jean Carmet décède le 20 avril 1994, à Sèvres (Hauts-de-Seine) d’une crise cardiaque. Il est inhumé à Paris, au cimetière du Montparnasse (division 4)3.

Famille
Jean Carmet a deux fils avec sa première épouse Raymonde Machet (1920-2002) : Olivier, avocat à Paris, mort le 16 novembre 2016, et Jean-François, auteur de la biographie Carmet intime.

Postérité et hommage
En 2019 Tatiana Vialle publie « Belle-fille », témoignage sur la relation entre sa mère, Sonia Laroze et Jean Carmet.
Le 4 juin 1994, une rue Jean Carmet a été inaugurée lors de la fête des vins rosés, dans la commune de Tigné. Cette rue longe le château de Tigné qui appartient à son ami Gérard Depardieu.

FILMOGRAPHIE COMPLETE

Cinéma
1941 : Le pavillon brûle de Jacques de Baroncelli

1942 : « Le journal tombe à cinq heures » de Georges Lacombe - Un typographe

1942 : « Les Visiteurs du soir » de Marcel Carné : un page

1943 :« Les Mystères de Paris » de Jacques de Baroncelli

1945 : Les Démons de l’aube de Yves Allégret - Durand dit : Durandal
1945 : Les Enfants du paradis de Marcel Carné - Un inspecteur et un spectateur au « paradis »
1945 : François Villon de André Zwobada - Un compagnon de François
1945 : L’ange qu’on m’a donné de Jean Choux - J. Carmet est uniquement coscénariste et coadaptateur

1946 : « Copie conforme » de Jean Dréville - Le troisième complice

1946 : Tombé du ciel de Emil-Edwin Reinert
1946 : Le destin s’amuse de Emil-Edwin Reinert - Un complice

1947 : « Monsieur Vincent » de Maurice Cloche - L’abbé Pontail

1947 : Le Diamant de cent sous de Jacques Daniel-Norman - Un invité
1947 : Le Destin exécrable de Guillemette Babin de Guillaume Radot - Étienne
1947 : Capitaine Blomet de Andrée Feix - Le cocher
1948 : Bonheur en location de Jean Wall - Guy Piponnet
1948 : La Louve de Guillaume Radot - Gustave
1948 : La Bataille du feu ou Les Joyeux conscrits de Maurice de Canonge - Albert Farjeon
1948 : Cartouche, roi de Paris de Guillaume Radot - Un soldat
1948 : Le 84 prend des vacances de Léo Joannon : présence à confirmer
1949 : Le Parfum de la dame en noir de Louis Daquin - Le garagiste
1949 : Dernière heure, édition spéciale de Maurice de Canonge - Nestor, le photographe du journal
1949 : Je n’aime que toi de Pierre Montazel - Le père affolé
1949 : Pas de week-end pour notre amour de Pierre Montazel - Le pianiste ivre
1949 : La Patronne de Robert Dhéry - Le brigadier
1949 : Branquignol de Robert Dhéry - Bidel
1950 : Le Roi des camelots de André Berthomieu - La Globule
1950 : Bille de clown de Jean Wall - Gaston
1950 : Les femmes sont folles de Gilles Grangier - Emile
1950 : Dieu a besoin des hommes de Jean Delannoy - Yvon
1950 : Les Mémoires de la vache Yolande de Ernst Neubach - Le clerc
1950 : L’Art d’être courtier "court métrage" de Henri Verneuil - Onésime Balotin
1950 : On demande un bandit "court métrage" de Henri Verneuil - Onésime Balotin
1951 : Knock de Guy Lefranc - Le deuxième gars déluré, ensuite infirmier
1951 : Roulons "court métrage" de Jacques Berr
1951 : Minuit quai de Bercy de Christian Stengel - Merle, l’adjoint de l’inspecteur
1951 : Drôle de noce de Léo Joannon - Paulhaud, le plombier
1951 : Ils étaient cinq de Jack Pinoteau - Jean, le postier
1951 : Les Quatre Sergents du Fort Carré d’André Hugon - Le Guen, un sergent du Fort
1952 : Monsieur Leguignon lampiste de Maurice Labro - M. Grosjean, l’agent
1952 : Elle et moi, de Guy Lefranc - Gaston, l’ami de Jean
1952 : Monsieur Taxi de André Hunebelle - François, le fiancé de Jacqueline
1952 : La Forêt de l’adieu de Ralph Habib - Baptiste
1952 : Des quintuplés au pensionnat de René Jayet - Antoine
1953 : Piédalu député de Jean Loubignac
1953 : Histoires de bicyclettes, court métrage d’Émile Roussel
1953 : La Tournée des grands ducs de Norbert Carbonnaux - Le curé
1953 : Adam est... Ève de René Gaveau - Gaston
1954 : Bonjour la chance de Guy Lefranc et Edgar Neville - L’employé des chemins de fer
1954 : Ça va barder de John Berry - Alvarez
1954 : Le Vicomte de Bragelonne de Fernando Cerchio
1955 : Mon curé champion du régiment de Émile Couzinet - Le caporal Tiroir
1955 : Bonjour sourire de Claude Sautet - Jean Courtebride
1955 : Les Duraton d’André Berthomieu - Gaston Duvet
1955 : La Madelon de Jean Boyer - Le soldat Mathieu
1955 : Ces sacrées vacances de Robert Vernay - Un inspecteur
1956 : Les Aventures de Till l’espiègle de Gérard Philipe et Joris Ivens - Lamme
1956 : Mademoiselle et son gang de Jean Boyer - Dédé, un jeune dévoyé
1956 : Bébés à gogo de Paul Mesnier - Hubert, le mari de Pat
1957 : Trois de la marine de Maurice de Canonge - Le matelot Papillote
1958 : La Bigorne, caporal de France de Robert Darène - Balluché, un homme du caporal
1958 : Un drôle de dimanche de Marc Allégret - Le pompiste
1958 : Cigarettes, whisky et p’tites pépées de Maurice Régamey - Martial
1958 : Oh ! Qué mambo de John Berry - Jo, le braqueur de banque bêgue
1959 : Babette s’en va-t-en guerre de Christian-Jaque - Antoine
1961 : Les Trois Mousquetaires - Première époque : "Les ferrets de la reine" de Bernard Borderie - Planchet, le valet
1961 : Les Trois Mousquetaires - Deuxième époque : "La vengeance de Milady" de Bernard Borderie - Planchet, le valet
1961 : La Belle Américaine de Robert Dhéry - Le vagabond
1961 : Le Caporal épinglé de Jean Renoir - Emile
1962 : Un clair de lune à Maubeuge de Jean Chérasse - Le chauffeur
1962 : Le Diable et les Dix Commandements de Julien Duvivier - Le clochard, dans le sketch : "Bien d’autrui ne prendras"
1962 : Nous irons à Deauville de Francis Rigaud - Le porteur
1963 : La Foire aux cancres de Louis Daquin - Le chef de gare
1963 : Mélodie en sous-sol d’Henri Verneuil - Le barman
1963 : Du grabuge chez les veuves de Jacques Poitrenaud - L’horloger
1964 : Les Automanes court-métrage d’Antoine Harispe
1963 : La Guerre des capsules, court métrage de Pierre Simon
1964 : Allez France ! de Robert Dhéry - Le porte drapeau
1964 : Les pas perdus de Jacques Robin - Martin
1964 : Les Gorilles de Jean Girault - La Fauche
1965 : La Bourse et la Vie de Jean-Pierre Mocky - L’ecclésiastique
1965 : Les Deux Orphelines (Le due orfanelle) de Riccardo Freda - Picard
1965 : Les Bons Vivants (Un grand seigneur) de Gilles Grangier - Paulo, dans le sketch : "Le procès"
1965 : La Métamorphose des cloportes de Pierre Granier-Deferre - Le critique d’art homosexuel
1966 : Roger La Honte (Trappola per l’assassino) de Riccardo Freda - Tristot, un policier
1966 : Un idiot à Paris de Serge Korber - Ernest Grafouillère
1967 : Le Petit Baigneur de Robert Dhéry - J. Carmet est uniquement coadaptateur
1967 : Alexandre le bienheureux d’Yves Robert - La Fringale
1968 : Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages de Michel Audiard - Le superstitieux
1969 : Le Petit Théâtre de Jean Renoir de Jean Renoir - Le docteur Féraud, dans le sketch : "Le roi d’Yvetot"
1969 : Les Gros Malins ou Le champion du tiercé de Raymond Leboursier - Le percepteur
1969 : Une veuve en or de Michel Audiard - Un breton
1969 : Un merveilleux parfum d’oseille de Rinaldo Bassi - Karl de Kerfuntel
1969 : L’Auvergnat et l’Autobus de Guy Lefranc - L’homme qui veut acheter le bus (dans le final du film)
1969 : Poussez pas grand-père dans les cactus de Jean-Claude Dague - Le bistrot
1970 : Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause ! de Michel Audiard - Triolet, le patron
1970 : And Soon the Darkness de Robert Fuest - M. Renier
1970 : La Rupture de Claude Chabrol - Monsieur Pinelli, l’ivrogne
1970 : Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques de Michel Audiard - Gégène
1970 : Les Novices de Guy Casaril - Le client au chien
1971 : Juste avant la nuit de Claude Chabrol - Jeannot
1971 : Le drapeau noir flotte sur la marmite de Michel Audiard - Staline, un cheminot
1971 : L’Homme qui vient de la nuit de Jean-Claude Dague - Angelo
1971 : L’Ingénu de Norbert Carbonnaux - le pêcheur
1971 : Le Viager de Pierre Tchernia - Maître Vierson, l’avocat de Noël
1971 : Les Malheurs d’Alfred de Pierre Richard - Paul, un membre de l’équipe "Paris"
1971 : Les Yeux fermés de Joël Santoni - Raoul
1972 : Elle cause plus... elle flingue de Michel Audiard - Jambe de laine
1972 : Le Trèfle à cinq feuilles de Edmond Freess - Lord Picratt
1972 : Le Grand Blond avec une chaussure noire d’Yves Robert - Maurice Lefebvre, l’ami de François
1972 : La Raison du plus fou de François Reichenbach - Le mari de la directrice
1973 : Ursule et Grelu de Serge Korber - Lucien
1973 : Les grands sentiments font les bons gueuletons de Michel Berny - Georges Armand
1973 : La Gueule de l’emploi de Jacques Rouland - Le restaurateur
1973 : Pleure pas la bouche pleine de Pascal Thomas - Le père
1973 : Le Concierge, de Jean Girault - Ludovic
1973 : Les Gaspards de Pierre Tchernia - Paul Bourru, marchand de vin
1974 : Comment réussir quand on est con et pleurnichard de Michel Audiard - Antoine Robineau
1974 : Un linceul n’a pas de poches de Jean-Pierre Mocky - Le commissaire Bude
1974 : Le Retour du grand blond d’Yves Robert - Maurice Lefebvre, l’ami de François
1974 : Bons baisers... à lundi de Michel Audiard - Henri-Pierre
1974 : Dupont Lajoie d’Yves Boisset - Georges Lajoie, le bistrot
1975 : Trop c’est trop de Didier Kaminka
1976 : Les Œufs brouillés de Joël Santoni - M. Marcel Dutilleul, modeste employé
1976 : La Victoire en chantant ou Noirs et Blancs en couleurs de Jean-Jacques Annaud - Le sergent Bosselet
1977 : Alice ou la Dernière Fugue de Claude Chabrol - Colas
1977 : René la Canne de Francis Girod - L’indicateur
1977 : Plus ça va, moins ça va de Michel Vianey - L’inspecteur Melville
1977 : Le beaujolais nouveau est arrivé de Jean-Luc Voulfow - M. Camadule, le marginal
1977 : La Septième Compagnie au clair de lune de Robert Lamoureux - Monsieur Albert, le passeur
1978 : Le Sucre de Jacques Rouffio - Adrien Courtois, fonctionnaire
1978 : Violette Nozière de Claude Chabrol - Baptiste Nozière, le père de Violette
1978 : Molière de Ariane Mnouchkine - Un bateleur - rôle coupé au montage
1978 : Conte à régler de Bernard Nauer, "court métrage"
1979 : Buffet froid de Bertrand Blier - L’assassin
1979 : Un si joli village de Étienne Périer - Le juge Fernand Noblet
1979 : Il y a longtemps que je t’aime de Jean-Charles Tacchella - M. François Dupuis
1979 : Gros câlin de Jean-Pierre Rawson - M. Émile Cousin
1980 : La Banquière de Francis Girod - M. Duvernet
1980 : L’Amour trop fort de Daniel Duval - Max, le vieil acteur raté
1981 : Le Faussaire (Die Fälschung) de Volker Schlöndorff - Rudnik, le trafiquant français
1981 : Allons z’enfants de Yves Boisset - L’adjudant Chalumot
1981 : La Soupe aux choux de Jean Girault - Francis Chérasse, dit "Le Bombé"
1981 : Une affaire d’hommes de Nicolas Ribowski - M. Kreps
1982 : Les Misérables de Robert Hossein - Thénardier, l’aubergiste
1982 : Un chien dans un jeu de quilles de Bernard Guillou - Joseph Cohen
1982 : Guy de Maupassant de Michel Drach - François Tessart, le valet
1983 : Le Crime d’Ovide Plouffe de Denys Arcand - Pacifique Berthet
1983 : Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré - André Bourdelle
1984 : Canicule d’Yves Boisset - Socrate
1984 : Tir à vue de Marc Angelo - L’inspecteur Robert Casti
1985 : Mon beau-frère a tué ma sœur de Jacques Rouffio - Jocelyn Bouloire, l’éleveur et oncle d’Esther
1985 : Sac de nœuds de Josiane Balasko - Le pharmacien
1985 : Night Magic de Lewis Furey - Sam
1985 : Le Matou de Jean Beaudin - Egon Ratablavasky
1986 : Suivez mon regard de Jean Curtelin - Désiré, le paysan

1986 : « Les Fugitifs » de Francis Veber - Martin, le vétérinaire

1986 : Les Deux Crocodiles de Joël Séria - Emile Rivereau
1986 : Champagne amer - (La mémoire tatouée) de Ridha Béhi - Zigou
1987 : Miss Mona de Mehdi Charef - Miss Mona, le vieux travesti
1987 : Le Moine et la Sorcière de Suzanne Schiffman - Le curé
1987 : La Brute de Claude Guillemot - Maître Deliot
1987 : L’âge de Monsieur est avancé de Pierre Étaix - Le régisseur et Désiré
1987 : Rupture "court métrage" de Pierre Étaix
1987 : Heureux Anniversaire "court métrage" de Pierre Étaix
1988 : Mangeclous de Moshé Mizrahi - Scipion
1988 : L’Invité surprise de Georges Lautner - Le colonel Borme
1989 : La Vouivre de Georges Wilson - Requiem, le fossoyeur ivre
1989 : Périgord noir de Nicolas Ribowski - Jean-Lou
1989 : Un jeu d’enfant de Pascal Kané - Le grand-père
1990 : Le Château de ma mère de Yves Robert - Le garde ivrogne
1990 : Le Sixième Doigt de Henri Duparc - Le commandant
1991 : Merci la vie de Bertrand Blier - Le père, vieux
1991 : La Reine blanche de Jean-Loup Hubert - Lucien Soulas
1992 : Le Bal des casse-pieds d’Yves Robert - M. Vandubas
1992 : Coup de jeune de Xavier Gélin - Ponsard
1992 : La Chambre 108 de Daniel Moosmann - René Bertillon
1993 : Roulez jeunesse ! de Jacques Fansten - Michel

1993 : « Germinal » de Claude Berri - Vincent Maheu, dit Bonnemort

1993 : Du poulet "court métrage" de Tatiana Vialle
1994 : Cache cash de Claude Pinoteau - M. Durandet

Télévision

1950 : Le Malade imaginaire de Bernard Hecht
1953 : Georges Dandin de Jean Kerchbron
1955 : Le Réveillon de Marcel Bluwal
1955 : Tire au-Flanc de François Chatel
1956 : Les Gaietés de l’escadron de Pierre Badel
1960 : Arden de Faversham de Marcel Bluwal
1960 : La Surprise de Marcel Bluwal
1967 : Max le débonnaire : Le Point d’honneur de Jacques Deray
1970 : Les Saintes chéries : Le patron part pour New-York de Jean Becker
1970 : Au théâtre ce soir : Adieu Berthe d’Allen Boretz et John Murray, adaptation Albert Husson, Francis Blanche, mise en scène Jacques Charon, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny
1971 : Chéri, je me sens rajeunir de Rémy Grumbach
1972 : Les Sanglots longs de Jean-Paul Carrère - M. Siriot
1973 : Un client sérieux de Jean Bertho - Mapipe
1973 : Graine d’ortie Feuilleton en 26 épisodes de 13 min d’ Yves Allégret - Le collègue
1973 : La vie du bon côté : Claude Chabrol documentaire de Roger Sciandra - Témoignage de J. Carmet
1978 : Portrait de Jacques Dufilho Documentaire de François Chatel - Témoignage de J. Carmet
1979 : Un comédien lit un auteur : Antoine Blondin Documentaire de Jean-Luc Mage - J. Carmet lit A. Blondin
1979 : Histoires insolites, épisode La Stratégie du serpent d’Yves Boisset : Georges
1980 : Le Curé de Tours de Gabriel Axel - L’abbé Birotteau
1981 : Le Mystère épisode de La Double Vie de Théophraste Longuet de Yannick Andreï - Théophraste Longuet
1981 : Le Combat épisode de La Double Vie de Théophraste Longuet de Yannick Andreï - Théophraste Longuet
1981 : Le Trésor épisode de La Double Vie de Théophraste Longuet de Yannick Andreï - Théophraste Longuet
1981 : Le Tribunal des flagrants délires (divers réalisateurs) - L’accusé
1983 : Trois morts à zéro diffusé en deux parties de 90 min, de Jacques Renard - M. Bertin
1985 : Vingt ans d’absence de Bernard Saint-Jacques - Léonard
1985 : Châteauvallon Feuilleton en 26 épisodes de 52 min de Paul Planchon et Serge Friedman
1986 : L’Été 36 diffusé en deux parties, d’Yves Robert - Vichy Fraise
1986 : Les étonnements d’un couple moderne de Pierre Boutron - M. Poitevin
1987 : Les idiots de Jean-Daniel Verhaeghe - Minor
1987 : Mirage dangereux de Charlotte Dubreuil - Gaston
1988 : La Chaîne (du roman de Michel Drucker), feuilleton télévisé de Claude Faraldo - Victor Muller, présentateur T.V
1988 : Palace Divertissement de Jean-Michel Ribes - L’homme des « brèves de comptoir »
1989 : Mise à l’index épisode de Sueurs froides de Bernard Nauer - Le journaliste
1990 : Bouvard et Pécuchet diffusé en deux parties, de Jean-Daniel Verhaeghe - Juste Pécuchet
1990 : Le gorille enragé épisode de "Le Gorille", de Jean-Claude Sussfeld
1990 : Ne m’oubliez pas, hommage à Bernard Blier documentaire de Mathias Ledoux - Témoignage de J. Carmet
1991 : Sortie interdite de Daniel Moosmann
1991 : Les carnassiers d’Yves Boisset - M. Chauveau
1991 : Les Cahiers bleus de Serge Leroy - Le directeur
1992 : La Controverse de Valladolid de Jean-Daniel Verhaeghe - Le légat du pape
1992 : Mes coquins de Jean-Daniel Verhaeghe - Le colonial
1994 : B comme Bolo épisode de "Bolo et Berjac" de Jean-Michel Ribes - Bolo, le vieil inspecteur à la retraite
1994 : Eugénie Grandet. Réalisation : Jean-Daniel Verhaeghe d’après l’œuvre d’Honoré de Balzac, le rôle du Père d’Eugénie Grandet : Félix Grandet.

Théâtre
1940 : Un ange passe de et mise en scène Pierre Brasseur, théâtre La Bruyère
1942 : Dieu est innocent de Lucien Fabre, mise en scène Marcel Herrand, théâtre des Mathurins
1942 : D’après nature ou presque de Michel Arnaud, mise en scène Marcel Herrand, théâtre des Mathurins
1942 : Mademoiselle de Panama de Marcel Achard, mise en scène Marcel Herrand, théâtre des Mathurins
1948 : Les Branquignols : lyrics Francis Blanche, musique Gérard Calvi, premier spectacle au théâtre La Bruyère
1958 : Douze hommes en colère de Reginald Rose, mise en scène Michel Vitold, théâtre de la Gaîté-Montparnasse
1960 : Dix Millions cash de Raymond Vincy et Francis Lopez, mise en scène Jacques Mauclair, théâtre de la Porte-Saint-Martin
1964 : Fleur de cactus de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène Jacques Charon, théâtre des Bouffes-Parisiens
1968 : Adieu Berthe de John Murray et Allen Boretz, mise en scène Jacques Charon, théâtre des Bouffes-Parisiens
1982 : Spectacle Ionesco d’après Eugène Ionesco, mise en scène Roger Planchon, théâtre national populaire de Villeurbanne,
1983 : Spectacle Ionesco d’après Eugène Ionesco, mise en scène Roger Planchon, nouveau théâtre de Nice
1984 : Spectacle Ionesco d’après Eugène Ionesco, mise en scène Roger Planchon, théâtre de l’Odéon

Doublage Cinéma
1985 : Ouragan sur l’eau plate : Le révérend Eric (Fulton Mackay)

Radio
1948-1966 : La Famille Duraton de Jean-Jacques Vital (feuilleton radiophonique de Radio Luxembourg) : Gaston Duvet
1959-1963 : Les Aventures de Tintin d’après Hergé (feuilleton radiophonique de la Radiodiffusion-télévision française) : Dupont

Publications

  • Jean Carmet, « Je suis le badaud de moi-même », Plon, 1999, 222 p. (ISBN 978-2259190770)
  • Jean Carmet, « Ce semblant de journal, » Plon, 2001, 232 p. (ISBN 978-2259194006)

Distinctions

Récompenses
1995 : 7 d’or du meilleur comédien - Eugénie Grandet (à titre posthume)
1994 : César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.
1992 : César du meilleur acteur dans un second rôle - Merci la vie.
1983 : César du meilleur acteur dans un second rôle - Les Misérables.

Nominations
1988 : César du meilleur acteur - Miss Mona.
1987 : César du meilleur acteur dans un second rôle - Les Fugitifs.
1979 :
César du meilleur acteur - Le Sucre.
César du meilleur acteur dans un second rôle - Le Sucre.

Hommage
« Festival Jean Carmet » de Moulins

Décorations
Chevalier de la Légion d’honneur Chevalier de la Légion d’honneur
Chevalier de l’ordre du Mérite agricole Chevalier de l’ordre du Mérite agricole