BAFTA 2022 : Le Palmarès

  • Mis à jour : 14 mars

Les récompenses britanniques du cinéma ont été décernées le dimanche 13 mars à Londres et ces BAFTA 2022 ont sacré le western psychologique de Jane Campion. Déjà honoré aux Golden Globes, « Le Pouvoir du Chien » (Power of the Dog) remporte le prix du Meilleur film, et offre à Jane Campion le trophée de la Meilleure réalisatrice.

PALMARES 2022

Meilleur film
« The Power of the Dog » de Jane Campion
Originaires du Montana, les frères Phil et George Burbank sont diamétralement opposés. Autant Phil est raffiné, brillant et cruel – autant George est flegmatique, méticuleux et bienveillant. À eux deux, ils sont à la tête du plus gros ranch de la vallée du Montana. Une région, loin de la modernité galopante du XXème siècle, où les hommes assument toujours leur virilité et où l’on vénère la figure de Bronco Henry, le plus grand cow-boy que Phil ait jamais rencontré. Lorsque George épouse en secret Rose, une jeune veuve, Phil, ivre de colère, se met en tête d’anéantir celle-ci. Il cherche alors à atteindre Rose en se servant de son fils Peter, garçon sensible et efféminé, comme d’un pion dans sa stratégie sadique et sans merci…

Meilleur film britannique
« Belfast », de Kenneth Branagh, est honoré par le prix spécifique du Meilleur film britannique.
Été 1969 : Buddy, 9 ans, sait parfaitement qui il est et à quel monde il appartient, celui de la classe ouvrière des quartiers nord de Belfast où il vit heureux, choyé et en sécurité.
Mais vers la fin des années 60, alors que le premier homme pose le pied sur la Lune et que la chaleur du mois d’août se fait encore sentir, les rêves d’enfant de Buddy virent au cauchemar. La grogne sociale latente se transforme soudain en violence dans les rues du quartier. Buddy découvre le chaos et l’hystérie, un nouveau paysage urbain fait de barrières et de contrôles, et peuplé de bons et de méchants.

Meilleur acteur
Will Smith a remporté le prix du meilleur acteur, pour son rôle dans « La Méthode Williams ».
Focus sur la personnalité de l’entraîneur de tennis Richard Williams, père des joueuses mondiales Vénus et Serena. Les sœurs Williams sont devenues deux des plus grandes joueuses de l’histoire du tennis.

Meilleur actrice
Joanna Scanlan, couronnée Meilleure actrice à la surprise générale, pour « After Love » d’Aleem Khan,
Situé dans la ville côtière de Douvres au sud de l’Angleterre, After Love suit Mary Hussain, qui, après le décès inattendu de son mari, découvre qu’il cachait un secret à seulement 34km de l’autre côté de la Manche, à Calais.

Meilleur second rôle féminin
Ariana DeBose est repartie avec celui du Meilleur second rôle féminin pour « West Side Story. »

Meilleur second rôle masculin
Troy Kotsur a décroché le prix du Meilleur second rôle masculin pour « Coda » (le remake de La Famille Bélier) devenant le premier acteur sourd ainsi honoré.

Meilleur réalisateur
Jane Campion pour le film « The Power of the Dog »

Meilleur scénario adapté
« Coda » remporte aussi le prix du Meilleur scénario adapté.
Dans une ville de pêcheurs du Massachusetts. Ruby, dix-sept ans, est l’unique membre de sa famille à ne pas être atteint de surdité - également désignée comme CODA, acronyme de l’anglais pour "child of deaf adults". Sa vie se résume à servir d’interprète pour ses parents et, chaque jour, à aider son père et son frère sur le bateau de pêche familial avant de se rendre à l’école. Lorsque Ruby s’inscrit à la chorale du lycée, elle se découvre un don pour le chant et s’éprend de son partenaire Miles. Encouragée par son professeur aussi enthousiaste qu’exigeant à postuler dans une prestigieuse école de musique, Ruby se retrouve vite écartelée entre les obligations qu’elle croit devoir à sa famillle et la poursuite de ses rêves.

Meilleur scénario original
Paul Thomas Anderson repart avec le prix du meilleur scénario original pour « Licorice Pizza ».
1973, dans la région de Los Angeles. Alana Kane et Gary Valentine font connaissance le jour de la photo de classe au lycée du garçon. Alana n’est plus lycéenne, mais tente de trouver sa voie tout en travaillant comme assistante du photographe. Gary, lui, a déjà une expérience d’acteur, ce qu’il s’empresse de dire à la jeune fille pour l’impressionner. Amusée et intriguée par son assurance hors normes, elle accepte de l’accompagner à New York pour une émission de télévision. Mais rien ne se passe comme prévu…

Meilleur film en langue étrangère
« Drive My Car », du Japonais Ryusuke Hamaguchi, est sacré Meilleur film en langue étrangère.

Meilleur film d’animation
« Encanto » est couronné Meilleur film d’animation.

Meilleur espoir
Lashana Lynch dans « Mourir peut attendre »

Meilleur premier film
« The Harder They Fall » de Jeymes Samuel

Meilleur documentaire
« Summer of Soul » de Ahmir “Questlove” Thompson, David Dinerstein, Robert Fyvolent, Joseph Patel
A l’été 1969, à la même période que les mythiques concerts de Woodstock qui se déroulaient à une centaine de kilomètres de là, le Harlem Cultural Festival de New York donnait lieu à une impressionnante série de représentations, et cela devant plus de 300 000 personnes. Largement tombée dans l’oubli, cette manifestation dont les images n’avaient jamais été diffusées revient aujourd’hui sur le devant de la scène grâce au travail accompli par le musicien, auteur-compositeur, DJ et journaliste Ahmir « Questlove » Thompson, qui signe avec SUMMER OF SOUL sa première réalisation pour le compte de Onyx Collective et Searchlight Pictures.

Meilleurs costumes
Jenny Beavan pour « Cruella »

« Dune » décroche la plupart des prix techniques : Meilleurs effets visuels, Musique originale et la photographie