bandeau 1 bandeau 2 bandeau 3 bandeau 4

Cultures & Cinémas

Vous êtes ici : Accueil > CONNAISSANCE DU CINEMA > Les grands acteurs et grandes actrices français > CYCLE Grands acteurs et actrices français : Jacques PERRIN

CYCLE Grands acteurs et actrices français : Jacques PERRIN

  • Mis à jour : 22 avril

Jacques Perrin est un acteur, réalisateur de documentaires et producteur français, né le 13 juillet 1941 à Paris (Seine) et mort le 21 avril 2022 dans la même ville.

BIOGRAPHIE

De son vrai nom Jacques-André Perrin-Simonet, cet « enfant de la balle » est le fils d’Alexandre Simonet, régisseur à la Comédie-Française puis souffleur au TNP de Jean Vilar, et de la comédienne Marie Perrin (dont il adoptera le patronyme comme nom de scène).

Dès quinze ans, il paraît à la scène puis entre avec une de ses sœurs, Pierrette dite Eva Simonet au Conservatoire d’art dramatique dans la classe de Jean Yonnel, qu’il quitte rapidement pour monter sur les planches.

Si, dès 1958, on l’entrevoit sur une Vespa dans « Les Tricheurs » de Marcel Carné,

il obtient son premier rôle important au cinéma dans « La Fille à la valise » de Valerio Zurlini (1960),

puis enchaîne des rôles variés dans des films de Henri-Georges Clouzot (« La Vérité » en 1960),

Mauro Bolognini (« La Corruption » en 1963),

Costa-Gavras (« Compartiment tueurs ») .

Il joue des rôles de premier plan dans quatre films de Pierre Schoendoerffer : « La 317e Section » (1965),

« Le Crabe-Tambour » (1977),

« L’Honneur d’un capitaine » (1982),

« Là-haut, un roi au-dessus des nuages » (2004).

Il est aussi le partenaire principal de Catherine Deneuve dans « Et Satan conduit de bal » de Grisha Dabat et Roger Vadim (1962),

comme dans deux films musicaux de Jacques Demy : « Les Demoiselles de Rochefort » (1967)

et « Peau d’âne » (1970).

Parallèlement, il fonde en 1968 sa propre société de production, Reggane Films, devenue par la suite Galatée Films. Il produit des films engagés comme ceux de Costa-Gavras,« Z » en 1968, « État de siège » en 1972

, et « Section spéciale » en 1974.

Jacques Perrin est également le producteur du premier film de Benoît Lamy, « Home Sweet Home » (1973), sur la révolte des pensionnaires d’une maison de repos, dans lequel lui et Claude Jade interprètent le jeune couple principal.

Tout en continuant à jouer comme dans « Cinema Paradiso » en 1989,

c’est désormais à la production qu’il se consacre : « Microcosmos : Le Peuple de l’herbe » en 1995 qui lui vaut le César du meilleur producteur en 1997,

« Himalaya : L’Enfance d’un chef » en 1999,« Le Peuple migrateur » en 2001, où il participe également à la réalisation.

Il prête sa voix à de nombreux films et documentaires dont « Diana, princesse du peuple. »

En mars 2022 sort « Goliath », film dans lequel il joue Vanec, un scientifique en retrait.

Il meurt le 21 avril 2022 à Paris, à l’âge de 80 ans.

VIE PRIVEE ET ENGAGEMENTS

Marié à la réalisatrice et productrice Valentine Perrin, il a trois enfants : Mathieu (né en 1975), Maxence (né en 1995) et Lancelot (né en 1999).

Il est également le neveu de l’acteur Antoine Balpêtré (1898–1963)9 et l’oncle du réalisateur Christophe Barratier, fils de sa sœur Eva.

Il est officier dans la réserve citoyenne de la Marine nationale, avec le grade de capitaine de frégate. Il a été promu commandeur de l’ordre national de la Légion d’honneur lors de la promotion du 25 mars 20163.

En 2011, il soutient officiellement le chef Raoni dans sa lutte contre le barrage de Belo Monte.

Le 12 mars 2015, Jacques Perrin est nommé dans le corps des peintres officiels de la Marine (POM).

Le 7 décembre 2016, il est élu membre de l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut de France, dans la section VII : Créations artistiques dans le cinéma et l’audiovisuel. Il est intronisé le 6 février 2019, au fauteuil 5 précédemment occupé par Francis Girod (1944-2006). Ce fauteuil était resté vacant pendant dix ans.

THEÄTRE
1957 : César et Cléopâtre de George Bernard Shaw, mise en scène Jean Le Poulain, théâtre Sarah-Bernhardt : Ptolémée
1957 : La Ville dont le prince est un enfant de Henry de Montherlant : Souplier (sous le nom de Jacques Simonet)
1958 : L’Année du bac de José-André Lacour, mise en scène Yves Robert, théâtre Édouard-VII
1960 : Les Ambassades de Roger Peyrefitte, mise en scène André Barsacq, théâtre des Bouffes-Parisiens
1962 : Ève et Line de Luigi Pirandello, mise en scène Pierre Franck, théâtre des Bouffes-Parisiens

FILMOGRAPHIE

En tant qu’acteur

Cinéma
1946 : « Les Portes de la nuit » de Marcel Carné  : un des gosses Quinquina

1957 : La Peau de l’ours de Claude Boissol : Philippe Ledrut
1958 : Les Tricheurs de Marcel Carné : le jeune qui monte sur la Vespa
1959 : « La Verte Moisson » de François Villiers : Jean-Louis Mesnier

1960 : Les Nymphettes de Maurice Delbez et Henry Zaphiratos : Philippe
1960 : La Fille à la valise (La ragazza con la valigia) de Valerio Zurlini : Lorenzo Fainardi
1960 : La Vérité de Henri-Georges Clouzot : Jérôme
1961 : Les croulants se portent bien de Jean Boyer : Michel
1962 : Et Satan conduit le bal de Grisha M. Dabat : Ivan
1962 : Le Soleil dans l’œil de Jacques Bourdon : Frédéric
1962 : Journal intime (Cronaca familiare) de Valerio Zurlini : Lorenzo
1963 : La Corruption (La corruzione) de Mauro Bolognini : Stefano
1963 : « Le Procès des doges » (Il fornaretto di Venezia) de Duccio Tessari : Pietro

1964 : La Vie ardente (La calda vita) de Florestano Vancini : Freddy
1964 : Filles et Garçons (Oltraggio al pudore) de Silvio Amadio : Gabriele
1964 : La Chance et l’Amour de Claude Berri, Charles Bitsch et Bertrand Tavernier : Marc Bizet
1965 : La 317e Section de Pierre Schoendoerffer : le sous-lieutenant Torrens
1965 : Compartiment tueurs de Costa-Gavras : Daniel
1966 : « Le Chevalier à la rose rouge » (Rose rosse per Angelica) de Steno  : Henri de Verlaine

1966 : « La Ligne de démarcation » de Claude Chabrol : Michel, le radio

1966 : « Un homme à moitié » (Un uomo a metà) de Vittorio De Seta : Michele

1966 : La Grimace de Bertrand Blier (court-métrage)
1966 : L’Horizon de Jacques Rouffio : Antonin
1967 : L’Écume des jours de Charles Belmont : Colin
1967 : Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy : Maxence
1967 : « Un homme de trop » de Costa-Gavras  : Kerk

1967 : Le Grand Dadais de Pierre Granier-Deferre : Alain Quesnard
1967 : La busca d’Angelino Fons : Manuel
1968 : Vivre la nuit de Marcel Camus
1968 : La Petite Vertu de Serge Korber : Ferdinand/Freddy
1969 : « Z » de Costa-Gavras  : le photojournaliste

1969 : L’Américain de Marcel Bozzuffi : Patrick
1969 : L’Invitée de Vittorio De Seta : Laurent
1970 : Peau d’âne de Jacques Demy : le prince
1971 : Blanche de Walerian Borowczyk : Bartolomeo
1972 : L’Étrangleur de Paul Vecchiali : Émile
1973 : État de siège de Costa-Gavras : l’opérateur téléphonique
1973 : Home Sweet Home de Benoît Lamy : Jacques, l’assistant social
1974 : Section spéciale de Costa-Gavras : Lafarge
1976 : « Le Désert des Tartares » (Il deserto dei Tartari) de Valerio Zurlini : Drogo

1977 : Le Crabe-Tambour de Pierre Schoendoerffer : le lieutenant Willsdorff dit le « crabe-tambour »
1978 : La légion saute sur Kolwezi de Raoul Coutard : l’ambassadeur Berthier
1978 : L’Adoption de Marc Grunebaum : Jacques
1980 : Une robe noire pour un tueur de José Giovanni : Lucien Lebesque
1981 : Le Sang du flamboyant de François Migeat : Delorme
1981 : La Désobeissance (La disubbidienza) d’Aldo Lado : Dario
1982 : L’Honneur d’un capitaine de Pierre Schoendoerffer : le capitaine Marcel Caron
1982 : Les Quarantièmes rugissants de Christian de Chalonge : Julien Dantec
1984 : Le Juge de Philippe Lefebvre : le juge François Muller
1984 : « L’Année des méduses » de Christopher Frank : Vic

1984 : Paroles et Musique de Élie Chouraqui : Yves
1985 : Parole de flic de José Pinheiro : Stéphane Reiner
1989 : Cinema Paradiso (Nuovo Cinema Paradiso) de Giuseppe Tornatore : Salvatore « Toto » Di Vita adulte
1989 : Vanille Fraise de Gérard Oury : Guillaume Forestier
1990 : La Fuite au paradis (Fuga dal paradiso) d’Ettore Pasculli (it) : Élisée, le père de Téo
1990 : Ils vont tous bien ! (Stanno tutti bene) de Giuseppe Tornatore
1990 : Au nom du peuple souverain (In nome del popolo sovrano) de Luigi Magni : Ugo Bassi
1991 : La Contre-allée de Isabel Sebastian : Daniel
1992 : L’Ombre de Claude Goretta : Guillaume
1992 : Les Eaux dormantes de Jacques Tréfouël : Daviot
1993 : Les demoiselles ont eu 25 ans, documentaire d’Agnès Varda
1993 : Le Long Silence (Il lungo silenzio) de Margarethe von Trotta : Marco Canova
1993 : La Course de l’innocent (La corsa dell’innocente) de Carlo Carlei : Davide Rienzi
1994 : Montparnasse-Pondichéry de Yves Robert : Raoul Marquet
1996 : Le Silence des fusils d’Arthur Lamothe
1998 : D’abord la musique (it) (Prima la musica, poi le parole) de Fulvio Wetzl (it) : Lanfranco
1999 : C’est pas ma faute ! de Jacques Monnet : Étienne
2000 : Scènes de crimes de Frédéric Schoendoerffer : le commissaire divisionnaire
2000 : Ti voglio bene Eugenio (it) de Francisco Josè Fernandez : Frederico
2001 : Le Pacte des loups de Christophe Gans : Thomas âgé
2003 : La marquise est à Bicêtre de Paul Vecchiali
2004 : « Les Choristes » de Christophe Barratier : Pierre Morhange adulte
2004 : Le Carnet rouge : le bel homme au livre d’art
2004 : Là-haut, un roi au-dessus des nuages de Pierre Schoendoerffer : Henri Lanvern
2005 : Le Petit Lieutenant de Xavier Beauvois : le juge Serge Clermont
2005 : L’Enfer de Danis Tanovi : Frédéric
2006 : Le Parfum, histoire d’un meurtrier (Perfume : The Story of a Murderer) de Tom Tykwer : narrateur
2008 : Faubourg 36 de Christophe Barratier
2010 : Animaux et Cie : Socrate le lion (voix)
2011 : Pierre Schoendoerffer, la sentinelle de la mémoire de Raphaël Millet : lui-même
2018 : Rémi sans famille d’Antoine Blossier : Rémi, âgé
2022 : Goliath de Frédéric Tellier : Vanec

Documentaires

1977 : Raoni, documentaire de Jean-Pierre Dutilleux : narration
2001 : Le Peuple migrateur, documentaire de Jacques Perrin, Jacques Cluzaud et Michel Debats : narration
2002 : Les Ailes de la nature, documentaire de Jacques Perrin, Jacques Cluzaud et Stéphane Durand : narration
2003 : La Planète bleue, documentaire d’Alastair Fothergill et Andy Byatt : narration
2004 : Voyageurs du ciel et de la mer, documentaire présenté au Futuroscope de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud : narration
2005 : L’Odyssée de la vie, documentaire de Nils Tavernier : narration
2018 : La Vie secrète du jardin, documentaire de Samuel Guiton : narration

TELEVISION

Téléfilms

1983 : Pablo est mort : Maxime Blanchet
1985 : L’Herbe rouge de Pierre Kast : M. Brul
1985 : L’Ordre : Justin
1987 : Top Kids : Émile Levassor
1989 : Manon Roland : Jean-Marie Roland de La Platière
1992 : La Mort au bout des doigts (Touch and Die) : Steuben
1992 : La Femme de l’amant : Alain
1992 : Oh pardon ! tu dormais : lui
1994 : Le Trajet de la foudre : Wens
1995 : Une petite fille particulière : Della Santa
1995 : Une page d’amour : le docteur Deberle
1996 : Mafia rouge) de Michel Sibra : « Sitting Bull »
1996 : Hold-up en l’air : Dominique Sagglia
1997 : In fondo a cuore : le professeur Silvestri
1997 : Un homme digne de confiance de Philippe Monnier : François Venturi
1998 : Victor Schœlcher, l’abolition de Paul Vecchiali : Victor Schœlcher
1998 : Vado e torno : La Rochelle
1998 : L’Éléphant blanc de Gianfranco Albano : M. Barthes
1999 : Nora : Félix
1999 : Nanà : le marquis de Vandeuvres
1999 : Chasseurs d’écume : Jaouen Carriban
2000 : Un enfant, un secret : Pierre Ancelin
2004 : Électrochoc : François
2004 : La Peine d’une mère : Joseph
2007 : Le Piano oublié d’Henri Helman : Benjamin
2008 : Hold-up à l’italienne de Claude-Michel Rome : Victor
2011 : Louis XI, le pouvoir fracassé d’Henri Helman : Louis XI
2014 : Richelieu, la Pourpre et le Sang d’Henri Helman : Richelieu
2015 : Borderline d’Olivier Marchal : Henri Van Roy
2015 : Le Secret d’Élise d’Alexandre Laurent : Alain Godot

Séries télévisées

1980 : Orient-Express : Damien
1987 : La Course à la bombe (en) (Race for the Bomb) : Frédéric Joliot-Curie
1988 : Médecins des hommes : Julien
1988 : Sueurs froides (série télévisée) : Étienne Ruffec
1988 : Il ricatto : Grossi, le journaliste
1990 - 1992 : Haute tension : Yann / Pierre Delauney / Thomas Dupré
1993 : Le Château des Oliviers (série) : Pierre Séverin
1996-1998 : Groupe nuit : Pierre Barthélémy
1996 : Florence Larrieu : le juge est une femme : le professeur Lapouge
1999 : Chasseurs d’écume : Jaouen Carriban
2003 - 2004 : Frank Riva de José Pinheiro : Xavier Unger
2005 : Marc Eliot : Albert Sorelli
2007 : La Lance de la destinée de Dennis Berry : David Levi

En tant que réalisateur

1995 : Les Enfants de Lumière, documentaire de Jacques Perrin
2001 : Le Peuple migrateur, documentaire de Jacques Perrin, Jacques Cluzaud et Michel Debats
2002 : Les Ailes de la nature, documentaire de Jacques Perrin, Jacques Cluzaud et Stéphane Durand
2009 : Océans, documentaire de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud
2010 : L’Empire du milieu du Sud, documentaire de Jacques Perrin et Éric Deroo
2011 : Le Peuple des océans, documentaire de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud
2016 : Les Saisons, documentaire de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud

EN TANT QUE PRODUCTEUR

Cinéma

1969 : Z de Costa-Gavras (coproducteur)
1973 : État de siège de Costa-Gavras (coproducteur)
1974 : Section spéciale de Costa-Gavras (coproducteur)
1976 : Le Désert des Tartares de Valerio Zurlini (coproducteur)
1976 : La Victoire en chantant de Jean-Jacques Annaud (coproducteur)
1982 : Les Quarantièmes rugissants de Christian de Chalonge
1989 : Le Peuple singe, documentaire de Gérard Vienne (coproducteur)
1995 : Les Enfants de Lumière, documentaire de Jacques Perrin (coproducteur)
1996 : Microcosmos : Le Peuple de l’herbe de Claude Nuridsany et Marie Pérennou (coproducteur)
1999 : Himalaya : L’Enfance d’un chef d’Eric Valli (coproducteur)
2001 : Le Peuple migrateur, documentaire de Jacques Perrin, Jacques Cluzaud et Michel Debats (coproducteur)
2002 : Les Ailes de la nature, documentaire de Jacques Perrin, Jacques Cluzaud et Stéphane Durand (coproducteur)
2004 : Les Choristes, de Christophe Barratier
2008 : Tabarly, documentaire de Pierre Marcel (coproducteur)
2016 : L’Outsider de Christophe Barratier (coproducteur)
2018 : Mia et le Lion blanc (coproducteur)
2019 : L’Odyssée du loup, documentaire de Vincent Steiger13

Télévision
1991-2000 : La 25e heure - producteur avec Valentine Perrin

DISTINCTIONS

- Commandeur de la Légion d’honneur Commandeur de la Légion d’honneur (27 mars 2016)14 ; officier (décret du 7 février 2007)
- Commandeur de l’ordre national du Mérite Commandeur de l’ordre national du Mérite
- Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres
- Docteur honoris causa de l’université de Liège en 201015
- Peintre officiel de la Marine depuis 2015. Jacques Perrin est le premier homme d’images animées à faire son entrée dans le corps des POM
- Membre de l’Académie des Beaux-Arts (élu le 7 décembre 2016)

RECOMPENSES

- Mostra de Venise 1966 : coupe Volpi du meilleur acteur pour Un homme à moitié de Vittorio De Seta7
- César 1997 : Meilleur producteur pour Microcosmos : Le Peuple de l’herbe
- 7 d’or 1997 : Meilleure émission culturelle pour La 25e Heure
- Prix spécial 1999 de l’aide à la création de la Fondation Gan pour le cinéma pour Le Peuple migrateur
- Prix Icare décerné en 2002 par l’Association des journalistes professionnels de l’aéronautique et de l’espace (AJPAE)
- Étoiles d’or de la presse du cinéma français 2005 : Étoile d’or du producteur
Prix Henri-Langlois 2007
- César 2011 : Meilleur film documentaire et meilleure bande originale pour Océans

HOMMAGES

En 2011, la Cinémathèque française lui rend hommage en diffusant plus d’une trentaine de ses films du 27 avril au 30 mai, et une rencontre eu lieu le 30 avril.