Sorties cinéma du 6 juillet 2022

  • Mis à jour : 4 septembre

Critiques extraites de Télérama et autres magazines dont Allociné et Première

Sorties du Mercredi 6 juillet 2022

TELERAMA : TRES BIEN

Cotation 4/5

« ENNIO »
6 juillet 2022 en salle / 2h 36min / Documentaire
De Giuseppe Tornatore
Par Giuseppe Tornatore
Avec Giuseppe Tornatore, Ennio Morricone, Bernardo Bertolucci
Titre original Ennio, il maestro

Notes et critiques
Note de la presse : 3.9/5
Note du public : 4.3/5

Synopsis =
A l’âge de 8 ans, Ennio Morricone rêve de devenir médecin. Mais son père décide qu’il sera trompettiste, comme lui. Du conservatoire de musique à l’Oscar du meilleur compositeur, l’itinéraire d’un des plus grands musiciens du 20ème siècle.

Critique = Télérama par Stéphane Jarno
Si le film de Tornatore n’évite pas l’avalanche d’éloges lénifiants, certains témoignages, en particulier ceux de Bernardo Bertolucci, Nicola Piovani ou Clint Eastwood, éclairent le génie singulier du maestro, son instinct musical, sa faculté à savoir immédiatement devant l’image quel chemin et quelles sonorités emprunter.

« PETER VON KANT »
6 juillet 2022 en salle / 1h 25min / Comédie dramatique, Drame, Comédie
De François Ozon
Par Rainer Werner Fassbinder, François Ozon
Avec Denis Ménochet, Isabelle Adjani, Khalil Gharbia

Notes et critiques
Note de la presse : 3.6/5
Note du public : 2.9/5

Synopsis =
Peter Von Kant, célèbre réalisateur à succès, habite avec son assistant Karl, qu’il se plaît à maltraiter. Grâce à la grande actrice Sidonie, il rencontre et s’éprend d’Amir, un jeune homme d’origine modeste. Il lui propose de partager son appartement et de l’aider à se lancer dans le cinéma...

Critique = Télérama par Louis Guichard
Psychodrame à la fois cruel et scintillant, Peter von Kant invite à se replonger dans l’univers de Fassbinder, effleuré par maintes allusions piquantes.

TELERAMA : BIEN

Cotation 3/5

- « LES MINIONS 2 : IL ÉTAIT UNE FOIS GRU »

6 juillet 2022 en salle / 1h 28min / Animation, Action, Comédie, Famille
De Kyle Balda, Brad Ableson, Jonathan Del Val
Par Matthew Fogel, Cinco Paul
Avec Gad Elmaleh, Steve Carell, Gérard Darmon
Titre original Minions : The Rise of Gru

Notes et critiques
Note de la presse : 3.2/5
Note du public : 3.6/5

Synopsis =
Alors que les années 70 battent leur plein, Gru qui grandit en banlieue au milieu des jeans à pattes d’éléphants et des chevelures en fleur, met sur pied un plan machiavélique à souhait pour réussir à intégrer un groupe célèbre de super méchants, connu sous le nom de Vicious 6, dont il est le plus grand fan. Il est secondé dans sa tâche par les Minions, ses petits compagnons aussi turbulents que fidèles. Avec l’aide de Kevin, Stuart, Bob et Otto – un nouveau Minion arborant un magnifique appareil dentaire et un besoin désespéré de plaire - ils vont déployer ensemble des trésors d’ingéniosité afin de construire leur premier repaire, expérimenter leurs premières armes, et lancer leur première mission.
Lorsque les Vicious 6 limogent leur chef, le légendaire " Wild Knuckles ", Gru passe l’audition pour intégrer l’équipe. Le moins qu’on puisse dire c’est que l’entrevue tourne mal, et soudain court quand Gru leur démontre sa supériorité et se retrouve soudain leur ennemi juré. Contraint de s’enfuir, il n’aura d’autre choix que de se tourner vers " Wild Knuckles " lui-même, afin de trouver une solution, rencontre qui lui permettra de découvrir que même les super méchants ont parfois besoin d’amis.

Critique = Télérama par Guillemette Odicino
Entre une association de fortune entre deux outsiders de la vilénie, un magasin de vinyles tenu un futur savant fou, une pierre du zodiaque très puissante et convoitée, et, bien sûr, une armada de Minions au merveilleux charabia (...), tout le monde galope, roule, se métamorphose et rebondit sans répit, dans un principe de divertissement à tous crins.

- « AFTER YANG »
6 juillet 2022 en salle / 1h 36min / Science fiction, Drame
De Kogonada
Par Kogonada, Alexander Weinstein
Avec Colin Farrell, Jodie Turner-Smith, Malea Emma Tjandrawidjaja

Notes et critiques
Note de la presse : 3.2/5
Note du public : 2.9/5

Synopsis =
Dans un futur proche, chaque foyer posse ?de un androi ?de domestique, appele ? « techno-sapiens ». Dans la famille de Jake, il s’appelle Yang, et veille plus particulie ?rement sur la jeune Mika, assurant pour cette petite fille adopte ?e d’origine chinoise, un ro ?le de tuteur, d’ami, de confident. Aussi, le jour ou ? Yang tombe en panne, Jake met toute sa vie en pause pour tenter de le re ?parer. Mais le parcours va se re ?ve ?ler beaucoup plus complique ? que pre ?vu, et va mettre Jake aux prises avec des questionnements existentiels et intimes vertigineux.

Critique = Télérama par Frédéric Strauss
La démarche réflexive qu’entreprend l’audacieux Kogonada peut sembler élitiste. Mais elle est aussi celle d’un vrai passionné de cinéma, qui cite Blade Runner et s’aventure, à travers les reflets et les transparences, entre l’être humain et le néant.

TELERAMA TROUVE CELA BOF

Cotation : 2/5

- « L’ESPRIT SACRÉ »
6 juillet 2022 en salle / 1h 37min / Science fiction, Comédie, Drame
De Chema Garcia Ibarra
Par Chema Garcia Ibarra
Avec Nacho Fernández, Llum Arques, Joanna Valverde
Titre original Espíritu sagrado

Notes et critiques
Note de la presse : 3.2/5
Note du public : 3.1/5

Synopsis =
Julio est mort. C’est une terrible nouvelle pour « Ovni-Levante », l’association de passionnés d’ufologie qu’il présidait. José Manuel, un de ses membres, est particulièrement touché par le décès : Julio et lui avaient un projet secret qui devait changer le destin de l’humanité. Il devra maintenant le mener à bien en solitaire

.

Critique = Télérama par Jérémie Couston
L’étrangeté fait place au mauvais goût, teinté d’inconséquence, quand le film dévoile in fine les ravages de cette crédulité sur des personnages observés avec le même regard amorphe, comme s’ils étaient tous dénués de sens moral.

« ZAHORÍ »
6 juillet 2022 en salle / 1h 45min / Drame
De Marí Alessandrini
Par Marí Alessandrini
Avec Lara Tortosa, Santos Curapil, Cirilo Wesley

Notes et critiques
Note de la presse : 2.9/5
Note du public : 2.8/5

Synopsis =
La steppe de Patagonie est balayée par un vent gris... Mora (13 ans) veut devenir "gaucho". Elle se rebelle contre l’école et s’affirme auprès de ses parents, des écologistes suisses italiens, dont le rêve d’autonomie se transforme en cauchemar. Mora va s’enfoncer dans les méandres de la steppe pour aider son seul ami Nazareno, un vieux gaucho Mapuche qui a perdu son cheval, Zahorí.

Critique = Télérama par Marie Sauvion
Sous le soleil et la poussière, la réalisatrice livre des images superbes mais un scénario un brin elliptique et désincarné. Reste la magie du voyage…

TELERAMA : HELAS§

Cotation : 1/5

- « CRESCENDO »
6 juillet 2022 en salle / 1h 51min / Drame
De Dror Zahavi
Par Johannes Rotter, Stephen Glantz
Avec Peter Simonischek, Daniel Donskoy, Mehdi Meskar
Titre original Crescendo - #Makemusicnotwar

Notes et critiques
Note de la presse : 2.1/5
Note du public : 3.5/5

Synopsis =
Eduard Sporck, chef d’orchestre de renommée mondiale, accepte de fonder un orchestre de jeunes israélo-palestiniens. Il est rapidement confronté à des jeunes musiciens qui ont grandi dans un état de guerre et de répression... et loin d’être en harmonie. Les deux meilleurs violonistes, Layla, la palestinienne émancipée, et le beau israélien Ron, se méfient profondément l’un de l’autre. Sporck réussira-t-il à relever le défi ?

Critique = Télérama par Marie Sauvion
C’est au mieux insipide, au pire embarrassant – le chef d’orchestre fils de nazis… —, même si Peter Simonischek, l’inoubliable père de Toni Erdmann (2016), ne manque pas de charisme dans ce concerto de couacs.

TELERAMA N’A PAS D’AVIS A VOUS DE VOUS EN FAIRE UN

« MUSIC HOLE »
6 juillet 2022 en salle / 1h 22min / Comédie
De Gaëtan Liekens, David Mutzenmacher
Par David Mutzenmacher
Avec Wim Willaert, Vanessa Guide, Laurence Oltuski

Notes et critiques
Note de la presse : 3.9/5
Note du public : 3.5/5

Synopsis =
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Francis, petit comptable officiant dans un cabaret miteux de Charleroi, a des soucis conjugaux avec Martine, son épouse. Après une violente dispute, il se réveille un matin et découvre la tête décapitée de sa moitié dans son congélateur. C’est le point de départ macabre et loufoque d’un polar burlesque parfumé de « gueuze » bien fraîche, de musique tzigane, sous fond de déni de la désagrégation du couple, où vont se croiser tous les types de névroses et de folie.

Critique = Première par Thierry Chèze
Devant la caméra, les comédiens (Will Willaert, Vanessa Guide, Hande Kodja, Jason Chicandier…) – tous impeccables – s’en donnent à cœur joie dans l’outrance délirante. A l’écran, cet enthousiasme contagieux donne à Music hole les allures d’un film- culte en puissance.

« THE SADNESS »
6 juillet 2022 en salle / 1h 40min / Epouvante-horreur
De Rob Jabbaz
Par Rob Jabbaz
Avec Regina Lei, Berant Zhu, Tzu-Chiang Wang

Notes et critiques
Note de la presse : 3.2/5
Note du public : 2.8/5

Synopsis =
Interdit aux moins de 16 ans avec avertissement
Après un an de lutte contre une pandémie aux symptômes relativement bénins, une nation frustrée finit par baisser sa garde. C’est alors que le virus mute spontanément, donnant naissance à un fléau qui altère l’esprit. Les rues se déchaînent dans la violence et la dépravation, les personnes infectées étant poussées à commettre les actes les plus cruels et les plus horribles qu’elles n’auraient jamais pu imaginer...

Critique = Première par François Léger
Un défouloir avec 100 idées à la minute, chauffé à blanc et bâti à l’énergie pure. Bien plus qu’une curiosité : la naissance d’un cinéaste.

« HISTOIRES DE PETITES GENS »
6 juillet 2022 en salle / 1h 30min / Comédie dramatique
De Djibril Diop Mambety
Par Djibril Diop Mambety

Notes et critiques
Note de la presse : /5
Note du public : 3.1/5

Synopsis =
Histoires de petites gens : dyptique comprenant Le Franc et La petite vendeuse de Soleil.
" Les petites gens sont ces gens-la ? qui n’auront jamais de compte en banque. Ces gens-la ? pour qui le lever du jour est le me ?me point d’interrogation. Les petites gens ont ceci en commun : Un cœur pur dans un mouchoir de nai ?vete ?. Plus courageux qu’un nai ?f tu meurs. Entendons-nous bien. Le titre du film Le Franc ne de ?signe pas seulement la monnaie a ? gagner ou a ? voler – franc franc ?ais, CFA africain ou franc suisse – mais aussi l’homme franc. Le Franc s’inscrit en conte nume ?ro un dans la trilogie “Histoires de Petites Gens”. Suivront La petite vendeuse de Soleil et L’apprenti voleur. Trois films courts plus ou moins, feront bien un long me ?trage. " Djibril Diop Mambety. Aou ?t 1994. Djibril Diop Mambety, est de ?ce ?de ? a ? Paris le 23 juillet 1998, avant d’avoir acheve ? sa trilogie, Histoires de petites gens.

Critique =

« I LOVE GREECE »
6 juillet 2022 en salle / 1h 31min / Comédie
De Nafsika Guerry-Karamaounas
Par Nafsika Guerry-Karamaounas, Chloé Larouchi
Avec Stacy Martin, Vincent Dedienne, Maria Apostolakea

Notes et critiques
Note de la presse : 2.5/5
Note du public : 2.5/5

Synopsis =
Jean et Marina, un couple franco-grec, partent à Athènes pour les vacances d’été. Ils y retrouvent l’exubérante famille de Marina et une Grèce en crise. Alors qu’ils projettent de passer quelques jours en amoureux sur une petite île des Cyclades, toute la famille décide de les accompagner. Rien ne se passera comme prévu sous les feux de l’Attique…

Critique = Première par Thierry Chèze
Les moments les plus intéressants peinent à prendre la place qu’ils auraient mérité dans un scénario où les fâcheries et réconciliations du jeune couple occupent un espace bien trop important, au vu des situations convenues et attendues auxquelles elles donnent naissance