Il y cinquante ans

  • Mis à jour : 14 mars

IL Y A 50 « ANS

- Le 13 mars 1970 : Sortie du film « Les choses de la vie » de Claude Sautet

Synopsis =

Pierre (Michel Piccoli), architecte d’une quarantaine d’années, est victime d’un accident de la route, au volant d’une Alfa Romeo Giulietta Sprint. Éjecté du véhicule qui prend feu, mortellement blessé et dans le coma, au bord de la route, il se remémore son passé récent, notamment les deux femmes qui comptent dans sa vie : son épouse Catherine (Lea Massari) dont il est séparé et avec qui il a eu un fils (Bertrand), et Hélène (Romy Schneider), avec qui sa relation amoureuse est à un tournant.

Il revoit sa vie en accéléré et réalise alors l’importance de ces multiples petites choses de l’existence, « les choses de la vie », ces joies et ces peines qui constituent le bonheur de toute une vie. L’état de Pierre constitue la trame du film : sans aucune conscience de la mort qu’il est en train de rencontrer, et naïvement obsédé par sa « fatigue », son monologue intérieur tourne sans cesse autour de la nécessité de ne surtout pas laisser traîner une lettre qui donnerait un sens tout autre à son rapport aux autres. Cette lettre ne parvient finalement pas à sa destinataire : elle est déchirée, ce qui accomplit le vœu ultime de Pierre.

Distribution =
Michel Piccoli  : Pierre Bérard
Romy Schneider  : Hélène Haltig
Lea Massari : Catherine Bérard
Jean Bouise : François
Gérard Lartigau : Bertrand Bérard
Boby Lapointe  : le conducteur de la bétaillère
Hervé Sand : le camionneur
Jacques Richard : l’infirmier-ambulancier
Betty Beckers : l’auto-stoppeuse
Dominique Zardi : l’auto-stoppeur
Gabrielle Doulcet : Guitte
Roger Crouzet : le promoteur
Henri Nassiet : le père de Pierre
Claude Confortès : le médecin
Jerry Brouer : le prétendant de Catherine
Jean Gras : le chef de chantier
Marie-Pierre Casey : la postière
Marcelle Arnold : la mère d’Hélène
Jean-Pierre Zola : le père d’Hélène
Max Amyl : le prêtre
Isabelle Sadoyan : l’infirmière
Gérard Streiff : le motard de la gendarmerie
Clément Bairam : le gendarme (non crédité)
Christian Bertola : le chirurgien
Béatrice Boffety : Anne
Henri Coutet : l’employé de la salle des ventes
Raoul Delpard : l’ambulancier
Lucien Frégis : un curieux
Karine Jeantet : la téléphoniste
Pierre Londiche : le jeune médecin de l’hôpital.

- 13 mars 1970 : Sortie du film « L’étau » de Alfred Hitchcock

Synopsis =
Au Danemark, en 1962, des agents américains organisent l’évasion d’un haut fonctionnaire russe et de sa famille, en l’occurrence sa femme et sa fille. Ils veulent obtenir des renseignements sur les activités des Soviétiques à Cuba. Ils vont apprendre que l’URSS a l’intention d’y livrer des missiles.

Nordstrom (John Forsythe), un agent de la CIA, retrouve son collègue français, André Devereaux (Frederick Stafford). André est accompagné de sa femme Nicole (Dany Robin), ainsi que de sa fille Michèle (Claude Jade), et de son gendre, François Picard (Michel Subor), qui sont en voyage de noces. La rencontre familiale à New York est bloquée par l’action d’André et d’un Martiniquais (Roscoe Lee Browne) à l’hôtel où sont descendus les diplomates cubains venus assister à une session de l’ONU.

Nicole reproche à son mari d’avoir une maîtresse cubaine, Juanita (Karin Dor), qu’il va retrouver à La Havane. Elle est la maîtresse de Rico Parra (John Vernon), collaborateur de Fidel Castro, qui finit par démasquer et tuer Juanita. À son retour, André apprend que certains Français font partie de l’organisation prosoviétique « Opale » (« Topaz » dans la VO). Leur chef est surnommé « Colombine », et l’économiste Henri Jarré (Philippe Noiret) en ferait partie.

À son retour à Paris, André est invité à un cocktail chez Jacques Granville (Michel Piccoli), ancien camarade dans la Résistance. André charge François, qui est journaliste, d’interroger Jarré. François disparaît. À la recherche de François, André et Michèle arrivent chez Jarré. De la fenêtre ouverte, Michèle voit un cadavre sur le toit d’une voiture. Ils découvrent le malheureux Jarré. Michèle est à bout de forces, François a disparu... Au moment où François retrouve les bras de Michèle, Nicole fait un aveu : Jacques Granville est son amant et il est « Colombine ».

Alors que les Américains rencontrent les Français, Jacques Granville, présent, n’est pas désiré. Il comprend sa fin...

Distribution =
Frederick Stafford (VF : Jean-Claude Michel) : André Devereaux
Dany Robin  : Nicole Devereaux
Claude Jade (VF : elle-même) : Michèle Picard
Michel Subor (VF : lui-même) : François Picard
Karin Dor (VF : Évelyne Séléna) : Juanita de Cordoba
John Vernon (VF : Bachir Touré) : Rico Parra
Michel Piccoli (VF : lui-même) : Jacques Granville
Philippe Noiret (VF : lui-même) : Henri Jarré
John Forsythe  : Michael Nordstrom
Roscoe Lee Browne (VF : Albert Augier) : Philippe Dubois
Per-Axel Arosenius (sv) (VF : Charles Millot) : Boris Kuzenov
Sonja Kolthoff (sv) : Olga Kuzenova
Tina Hedström : Tamara Kuzenova
Edmon Ryan : McKittreck
George Skaff (VF : Pierre Marteville) : René D’Arcy
John Van Dreelen : Claude Martin
Don Randolph (VF : Jean-Henri Chambois) : Luis Uribe
Roberto Contreras : Munoz
Carlos Rivas (VF : Gérard Hernandez) : Hernandez
Roger Til (VF : René Bériard) : Jean Chabrier
Sandor Szabo : Emile Redon
Lewis Charles (VF : Gérard Hernandez) : Pablo Mendoza
Anna Navarro : Carlotta Mendoza
John Roper : Thomas
Lew Brown (VF : Claude Joseph) : Blake, un officiel
Ann Doran : Mme Forsyth (non créditée)