Il y cinquante ans

  • Mis à jour : 25 janvier

IL Y A 50 ANS

- 25 janvier 1973 : Sortie du film « L’insolent » de Jean-Claude Roy

Synopsis =
Après s’être évadé de la prison de la Santé, Emmanuel Ristack, un truand américain surnommé "l’Insolent", décide d’attaquer un fourgon rempli d’or. Pour cela, il retrouve Milan et lui propose l’affaire. Le "faux" casse est réussi. Mais les deux hommes tentent de se doubler, Milan, en lui donnant des billets volés et l’autre en lui donnant des lingots de plomb. L’Insolent demande l’aide de son ami Marco. La guerre entre les deux complices est ouverte...
Film complet en VF

Distribution =
Henry Silva : Emmanuel Ristack, L’Insolent
André Pousse : Milan
Philippe Clay : Dargnac
Georges Géret : Marco
Robert Dalban  : Roger Turquand
Yves Afonso : Petit René
Sabine Glaser : Une De Mai
Jacques Bernard : Débauché
Michel Fortin : Fangio
Bernard Musson : La Fouine
Henri Lambert : Gaspard
Fred Personne : Le Pecore

- 25 janvier 1973 : Sortie du film « Quelques messieurs trop tranquilles » de Georges Lautner

Synopsis =
Le petit village de Loubressac vit dans la tranquillité et espère voir débarquer des touristes. Un jour, une bande de jeunes hippies débarque et s’installe sur les terres de la comtesse. Un meurtre est commis au village et tous les soupçons se portent sur les hippies. À sa sortie de prison, Gérard, qui a appris que les hippies étaient sur son domaine, tente de les chasser…

Distribution
Renée Saint-Cyr  : la comtesse
Jean Lefebvre  : Julien Michalon, le patron de l’épicerie-buvette
Michel Galabru  : Peloux, l’instituteur allergique aux enfants
Paul Préboist  : Adrien Perrolas, l’agriculteur
Henri Guybet  : Arsène Cahuzac, le fossoyeur et adjoint du maire
André Pousse : Gérard Lorrain
Miou-Miou : Anita, une hippie
Robert Dalban : le commissaire
Mike Marshall : l’inspecteur
Philippe Castelli  : le narrateur / le reporter de télévision

Autour du film

  • Le tournage s’est déroulé de début juillet à fin août 1972 dans le véritable village de Loubressac, dans le département du Lot.
  • Georges Lautner fait un clin d’œil à l’un de ses films, « Ne nous fâchons pas » : le titre du film apparaît dans un panneau tournant lors de la scène de la fusillade entre le personnage d’André Pousse et ses deux complices, et le personnage de Jean Lefebvre a dans les deux films le nom de « Michalon » (Julien et non Léonard comme dans Ne nous fâchons pas).
  • Il fait aussi un clin d’œil aux "Tontons flingueurs" lors des scènes de fusillade avec l’arrivée de la comtesse ou la musique faite par les stalactites
  • Lautner donnera un autre rôle de comtesse à sa mère Renée Saint-Cyr dans Room Service, sorti vingt ans plus tard.
  • Le château de la Comtesse est le château de Belcastel, situé à 30 km de Loubressac sur la commune de Lacave, dans le département du Lot.
  • Les obsèques de Martin ont été tournées à Carennac, village proche de Loubressac.
  • Le garage de Campana a été construit spécialement pour le film, sur la place du village.
  • Le passage à niveau qui fait tremplin à la DS pilotée par Henri Cogan est situé à Floirac, dans le département du Lot. Il se trouve à l’intersection de la Ligne de Brive-la-Gaillarde à Toulouse-Matabiau via Capdenac et de la D43.
  • La mare où atterrit la DS des gangsters à la fin de la course-poursuite se situe sur la commune de Couzou, dans le département du Lot. Pour l’anecdote, les canards se trouvant dans la mare qui appartenait aux fermiers voisins devaient être remboursés pour 500 francs pièce en cas de mort du volatile, mais aucun canard n’a été tué pendant le tournage.
  • Georges Lautner et plusieurs acteurs ont séjourné pendant le tournage dans un petit hôtel d’Alvignac, réputé pour sa cuisine : Renée Saint-Cyr, André Pousse et sa famille par exemple, étaient mêlés aux autres clients ordinaires.
  • La scène finale du film se déroule dans les Grottes de Cougnac.
  • Boby Lapointe devait jouer un aubergiste dans le film, mais il meurt le 29 juin 1972, et son personnage est retiré du scénario.